search
Let's put someting here

L’Entreprise de Gaspard Kodjo Baka , une honte nationale

Spread the love

Miss Togo 2016

Ce n’est plus un secret pour personne , l’entreprise de Gaspard Kodjo Baka perd peu à peu son essence et par ricochet du terrain au sein de ses admirateurs et est au bord de l’effondrement. En effet , la dernière édition de « Miss Togo » tenue samedi dernier démontre à suffisance que l’organisation au lieu d’apporter un plus à notre pays continue à ternir de plus belle et écornée davantage son image .

Ainsi pour une 22 è fois l’élection de la reine de la beauté Togolaise a été un spectacle désolant et désobligeant tant du coté des candidats que des organisateurs.

Sinon comment comprendre qu’une organisation pareille qui a de la réussite et financée à coup de millions par des partenaires non négligeable comme Moov Togo qui veut vendre leurs images puisse présenter cet aspect?

De la Supercherie à tous les niveaux

Un évènement qui jadis faisait durer le suspens et véhiculait un message sur la beauté féminine au Togo est devenu aujourd’hui est un jeu où celui qui mise plus à la chance de remporter la partie. L’attitude de la candidate numéro 6 arrivée en 4 position en dit long. Quelle promesse avait-on fait à celle qui l’année passée avait eu tous les problèmes du monde pour expliquer en quoi consistait le déboisement?

Un niveau relativement faible par rapport aux diplômes que détenaient nos Miss. Il y a eu du faux un peu partout. L’essentiel est que tu sois proche de l’organisation pour prétendre passer. Au Togo les belles filles pétries de talents ne manquent du moins aujourd’hui pour qu’on nous serve ce spectacle. Des candidates en manque d’inspiration et capables d’aligner une bonne phrase.

Un jury à la solde de l’organisation

Pour être l’ambassadrice de la beauté Togolaise , la seule condition qui puisse motiver un tel choix c’est d’avoir un bagage intellectuel assez fourni et se montrer capable d’aller à la recherche des Togolais désespérés surtout la jante féminine où quelle soit et connaitre la réalité de son pays. Mais il semble que pour une énième fois Baka et Cie semblent encore jouer avec   la conscience et l’intelligence des Togolais. Un choix connu d’avance et un imposé par un jury de 7 membres dans lequel se trouve deux Français.

Une Miss Togo-France    

« Je vous annonce officiellement ma candidature à Miss Togo 2016. Après avoir représenté fièrement la diaspora togolaise, je vais à la conquête de la couronne au Togo ! Je porte le numéro 8 ! J’espère vous représenter avec honneur et grâce ! Merci d’aimer un maximum la photo et de la faire partager », écrivait la 22è miss Togo d’Almeida Kokoè Balbina Mawubédjro sur sa page Facebook, le 19 août dernier.
Elue Miss Togo France Europe, le soir du 9 mai 2015, Kokoè D’Almeida, numéro 2 à ce concours s’est vite pressée de venir concurrencer ses sœurs restées au pays et leur ravir la vedette.

Le Président du Comité Miss Togo, Gaspard Baka face au questionnement de la presse, a déclaré : « Ce n’est pas une première fois qu’on élit une Miss qui vient de France, mais une seconde fois. Nathalie Montgolfier, la toute première miss résidait à Paris. Mais on a pu gérer, donc ça va de soit qu’on puisse gérer la nouvelle aussi. Je crois avoir répondu », a-t-il expliqué.

Une Miss sans programme puisque Son projet   c’est de devenir un célèbre présentateur télé aux cotés d’un acteur Américain. C’est normal qu’elle ne puisse rien savoir sur son pays puisque son   souci c’est pas le Togolais lambda comment va-t-elle se prendre pour passer le message de l’environnement dans les endroits reculés du Togo face aux populations sera en quelle langue ? Puisqu’elle n’y connait pas grande chose.

A la question qu’est-ce qu’une réserve naturelle ? Elle a répondu : « C’est une réserve créée par la nature, pardon, c’est une réserve créée par l’environnement ».

Bienvenu

 

5 vues