search
Let's put someting here

Voir clair dans les industries extractives, une mission de l’ITIE International à Lomé

Spread the love

 

Une mission du Secrétariat International de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) était depuis mercredi 19 avril à Lomé afin d’évaluer la transparence dans le secteur minier au Togo et de statuer sur ce dernier au regard des nouvelles donnes. Les missions et diverses activités de cette mission conduite par Mme Granado Gisela ont été présentées à la presse le jeudi 20 avril dernier.

« Au cours de cette mission, nous aurons à travailler avec les groupes multipartites notamment les représentants du gouvernement, des entreprises, de la société civile pour collecter les informations sur ce qui est publié et sur ce qui ne l’est pas, accessible au Togo. Les résultats de cette validation ne seront peut être disponibles qu’au troisième trimestre de l’année 2017 », a déclaré la chef de mission.

Pour elle, la mission consiste donc à collecter et comparer des informations disponibles au Togo sur les entreprises qui opèrent dans les communautés par rapport aux déclarations faites par le Togo au secrétariat international de l’Initiative

Ces travaux devront permettre de situer le Togo sur son statut selon les efforts fournis en matière de la transparence dans les industries extractives. Fait nouveau, les conclusions de ces travaux ne seront plus rendues en termes de conformité avec la norme ITIE mais plutôt en termes de niveau de progression et de validation d’acquis. Ceci du à la complexification des nouvelles normes et méthodologies pour plus de transparence dans le processus.

« Le Togo sera évalué selon quatre catégories en l’occurrence le progrès satisfaisant, le progrès significatif, le progrès inadéquat et aucun progrès. C’est à l’issue de cette mission que nous pouvons nous prononcer sur le statut du Togo », a-elle ajouté.

Cette nouvelle règlementation en vigueur depuis 2016est beaucoup plus élargie et complexe. Cet élargissement emporte entre autres la déclaration des revenus, l’octroi de licence, la production, l’exportation, la distribution des revenus, la contribution économique et sociale.

Au total, 51 Etats ont adhéré à l’ITIE à travers le monde. En Afrique, ils sont 25 pays dont 14 francophones. Une nation notamment la Mauritanie a été validée et retenue dans la catégorie du progrès significatif.

(photo Gisela Granado, chef mission de l’ITIE International)

Lesaint

(00228) 91 85 40 14

98 60 67 68

democrate2010@gmail.com

11 vues