search
Let's put someting here

Vendredi de la fiscalité: Les réaménagements du calendrier fiscal pour la nouvelle année au cœur des travaux

Spread the love

(228NEWS/ Lomé, le 16 décembre 2018)- Le vendredi de la fiscalité s’est poursuivi ce 14 décembre 2018 à la Chambre du Commerce et de l’Industrie du Togo entre les journalistes de l’association Journalistes en Mission pour le Développement (JMD) les experts du Cabinet d’Expertise et de Conseil Fiscal (CAECO-FISC).

Au menu , le calendrier fiscal  dans sa nouvelle version et qui prendra effet à compter du 1er janvier 2019, au regard des modifications intervenues dans la loi de finances votée à l’assemblée nationale le 07 novembre dernier.

Dans sa communication,  le doyen Tiadjiéri Zimbiri, expert fiscaliste a imprégné les hommes de médias sur les nouvelles modifications intervenues dans la loi des finances pour l’exercice 2019 en matière de fiscalité. Adoptée à l’Assemblée nationale togolaise le 07 novembre 2018, cette loi qui entre en vigueur le 1er janvier 2019 a consacré de profondes mutations fiscales. 

Il s’agit entre autres  de la suppression de certains impôts et taxes, la fusion d’autres, la réduction de certains taux d’imposition,… De ce fait, la taxe sur les véhicules de société, la taxe sur salaire, la taxe complémentaire sur salaire, la taxe complémentaire sur à l’impôt sur le revenu, la taxe spéciale sur la fabrication et le commerce des boissons, la surtaxe foncière sur les propriétés insuffisamment bâties seront supprimées.

Sur le contribuable, ces mesures auront une majeure incidence sur leur quotidien ainsi que dans le monde des affaires, en ce qu’elles constituent des mesures d’incitation à l’emploi, d’équité sociale dans la mesure où les faibles revenus ne seront plus taxés à un certain niveau, a relevé le doyen Tiadjiéri. Certes l’Etat va perdre sur le recouvrement de certaines recettes, mais cela sera à coup sûr répercuté sur la consommation qui va augmenter, les emplois qui seront créés limitant ainsi les fléaux sociaux tels la prostitution, les braquages,…

Pour sa part, Adnalapé Lolonyo, Directeur Général du CAECO-FISC a relevé que le taux de l’impôt sur les sociétés (IS) qui était de 28% revient à 27 % tandis qu’un mécanisme de remboursement du crédit de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sera mis en œuvre.  Pour finir, une fiscalité synthétique plus ouverte au profit des petites et moyennes entreprises et les personnes à faible revenu sera introduite dans le système fiscal togolais en 2019.

Les obligations de déclarations comme celles de paiement ont également subi des modifications profondes. Matière plus ou moins complexe, le doyen a donc recommandé aux opérateurs économiques de s’approcher de l’Office Togolais des recettes (OTR) ou d’un cabinet de conseil fiscal afin de mieux se rendre compte des changements intervenus dans cette loi fiscale pour se faire une idée de la dynamique à adopter dans leurs entreprises.

Le dernier acte de l’année du vendredi de la fiscalité est fixé au 28 décembre prochain, séance qui sera exclusivement consacrée à un bilan annuel des activités du vendredi de la fiscalité.

Démocrate

(00228) 91 85 40 14

98 60 67 687

democrate2010@gmail.com

5 vues