search
Let's put someting here

Université de Lomé: Etudiants gendarmes!

Spread the love

(228NEWS/ Lomé, le 06 novembre 2018)- Depuis le début de l’année universitaire 2018-2019,  l’on constate plusieurs initiatives émanant des étudiants. La plus récente date du mois d’octobre avec les journées portes ouvertes organisée par une quinzaine d’associations estudiantines.

Cette rentrée semble bien s’annoncer et les perspectives prometteuses. Les étudiants ne veulent pas rester en marge de cette dynamique insufflée par les nouvelles autorités universitaires.

Cependant la présence de groupuscules qui nagent a contre courants des efforts entrepris inquiètent déjà plus d’un. Au moment où les étudiants saluent et accompagnent le plan de développement de l’UL, des groupes sans vergogne en pyromane promettent une année troublée et une université en feu, on ne sait à quelles fins.

Face a ces derniers, a en croire ce qui se racontent a l’université, l’étudiant aujourd’hui a un esprit avisé, ambitieux et ne se laisse pas embrouiller par des personnes malintentionnées et manipules par des pyromanes obscures.

« Nous sommes venus a l’université pour étudier et décrocher des diplômes. Notre avenir est en jeu. Pour rien au monde on ne vas point autoriser que des personnes viennent saboter notre année. En gladiateur nous défendrons la sérénité de l’UL. Pour troubler le campus ils vont devoir nous passer sur le corps », a déclaré Espoir étudiant a la FDS.

Pour sa part Julienne étudiante en FASEG pense que ceux qui troublent l’université poursuivent des intérêts personnels et sont au services des forces malintentionnées.

Elle demande a tous les étudiants de prendre leur responsabilité face a ces pyromanes. Il faut souligner déjà qu’à la rentrée BODI DAIMOU et PIOU TCHEDRE respectivement responsables nationaux de la CNJE et du HaCAME lors d’une conférence de presse mettaient en garde tous ceux qui prennent le campus comme un terrain d’entrainement pour leur gangstérisme et activisme politique.

En tout cas on sent une détermination des étudiants à protéger leur propres université des « loups garous »

Emmanuel membre d’une association syndicale quant a lui appelle toutes les associations a une unité d’action et a un dialogue avec les autorités. Nous y reviendrons.

228news

 

3 vues