search
Let's put someting here

Togo/précarité : les logements et la cherté de la vie, des équations difficiles

Spread the love

Tout le monde n’a pas les moyens pour s’offrir ce qu’il veut. Les logements à Lomé deviennent de plus en plus chers, chacun se débrouille comme il peut.

M. Koffi K., enseignant de profession parle de certaines réalités qu’il vit au jour le jour.

Lisez plutôt.

Lomé trottoirs : Combien d’enfants avez-vous?

Koffi : J’ai deux enfants, un garçon de 5 ans et une fille de 7 ans. Je vis avec ma femme et mes deux enfants. Je suis enseignant dans un collège privée à Agoè Assiyéyé.

Combien coûte votre loyer ?

Je payes 8000F le mois (pièce simple avec terrasse) mais le mois passé le propriétaire nous informait qu’il va augmenter 2000F dans les mois à venir. Je rappelle que je suis payé à 45000F par mois.

Comment vivez-vous avec votre famille ?

Mon frère, on se défend, toi-même fais les calculs voir, avec mes 45000F, ma famille peut-elle être heureuse? Mes deux enfants vont à l’école, nous mangeons tous les jours. Ce sont les répétitions qui nous sauvent quelques fois. Au cas où ça me chauffe, je fais un peu zed, parfois c’est la Lonato qui nous vient au secours. Pendant les vacances, ce sont les cours de vacances qui nous aident, voilà que le ministre a interdit celà.

À part votre femme, vous avez une copine?

Mon frère, je te dis qu’on vit difficilement et tu me parles de copine. Sans te mentir, je n’en ai pas mais lorsque certaines élèves de notre école nous dérangent, on leur donne des conseils.

Avec vos deux enfants, comment vous vous arrangez lorsque vous voulez faire l’amour avec madame?

Hahahha, c’est un parcours de combattant, il faut attendre qu’ils dorment profondément d’abord. Même autour de 00 heures quelques fois, lorsqu’on veut commencer l’échauffement, si le garçon ne se réveille pas pour boire de l’eau, c’est la fille qui tousse pratiquement toute la nuit. Et on laisse tomber tout. Je suis obligé de venir pendant la journée lors de mes heures de pauses pour faire des séances de rattrapage. Vivre dans une pièce avec sa femme et ses enfants, c’est compliqué.

4 vues