search
Let's put someting here

Togo /Constitution: la majorité  » mécanique » dit oui au mépris du peuple

Spread the love

Depuis le 26 mars 2024, le débat politique au Togo au lieu de porter sur les législatives et régionales du 29 avril prochain, tourne plutôt autour de la modification de la constitution. Il nous souvient que dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 mars, la majorité « mécanique  » a adopté ce que d’aucuns qualifient de coup de force, faisant ainsi valoir son ambition de faire passer le Togo du régime présidentiel au régime parlementaire. Un changement qui n’est du goût de la population puisqu’il intervient non seulement de façon unilatérale, mais en fin mandat des député. Il se pose alors la question de savoir si les députés en fin de mandat peuvent-ils encore prendre des décisions majeures? L’autre question qui taraude l’esprit de plus d’un est de savoir pourquoi un tel changement surtout que les questions sociales du pays demeurent et sans solution? Les députés qui ont fait feu de tout bois pour que cette nouvelle constitution soit adoptée, doivent savoir qu’ils ont aussi des progénitures qui ont besoin d’un avenir. Leur rôle dans un pays normal, est de défendre les intérêts du peuples et non les siens.

Après cette seconde adoption, il revient à Faure Gnassingbé d’aller à la promulgation. Mais en tant que premier responsable du pays, il doit sagement renoncé à ce projet de 5e République qui risque d’ambraser la paix sociale
T.K.

Adoption
Assemblée nationale

61 vues