search
Let's put someting here

Techonologie : Les Jeunes outillés sur la Gouvernance de l’Internet au Togo

Spread the love

Ils sont jeunes étudiants, entrepreneurs et responsables d’associations venus des universités  publiques et privées du pays à avoir pris part au Forum des Jeunes sur la Gouvernance de l’Internet au Togo (FGIJT) ce jeudi 7 novembre 2019 à Lomé. Placé autour du thème : <<Contribution de la Jeunesse dans la Gouvernance de l’Internet au Togo>>, ce forum a permis aux participants de réfléchir sur les problèmes et les véritables défis à relever dans ce secteur.

Objectif selon les organisateurs est de réfléchir sur l’évolution de l’internet au Togo et la qualité de la connexion fournie aux utilisateurs.

<<La gouvernace de l’internet, c’est toutes les actions qui permettent de régir et de pouvoir surveiller tous les flux qui passent sous l’internet. Du coup,  nous voulons voir quelle est la participation que  nous, jeunes pouvons apporter à notre pays ?>>, a expliqué Liebe Mawaba Fawiya, Président d’organisation.

De nos jours, l’internet est un véritable outil de développement de nos communautés dont on ne peut s’en passer. Il est donc un levier de développement socio-economique de nos pays.

<<Si nous disons que la population est majoritairement jeune, vous comprendrez donc que les  jeunes doivent se saisir de cet outil pour pouvoir  faire évoluer notre pays. Donc les jeunes veulent aujourd’hui réaffirmer leur volonté de contribuer au développement de l’internet mais dans quelle condition ?>>, a demandé Komlan Agbématsron, Président de l’association « Internet Society.

Cependant nombreux jeunes n’ont pas accès à l’internet. Sur 100% des Togolais, 15% seulement en ont accès.

Pour monsieur Agbématsron : <<15% selon les chiffres officiels ont accès à l’internet. Donc ce qui veut dire que si on prend 100 Togolais, seulement 15 ont accès à l’internet>>, a-t-il precisé.

Et d’ajouter, il martèle : <<Mais si nous comprenons aujourd’hui que l’internet est pour certains d’entre nous indispensable sinon joue un grand rôle dans leur vie, permet d’entreprendre et de gagner de l’argent et tout. Il serait donc bien que les 85 qui n’ont pas accès puissent l’avoir   aussi donc il y a évidemment des défis. Chacun a sa responsabilité à jouer>>, a-t-il expliqué

A tavers les ateliers, les conférences, les débats et les formations,  les jeunes pourraient véritablement soulever leurs inquiètudes pour trouver  désormais des pistes de solutions aux problèmes de l’internet au Togo.

Matthieu BIDA

3 vues