search
Let's put someting here

Scrutin présidentiel/ Aubin Thon fustige la légèreté de la Cour Constitutionnelle

Spread the love

La Cour constitutionnelle togolaise a publié le vendredi dernier la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle de 2020. Une haute cour à la tête de laquelle se trouve le juge, Aboudou Assouma a invalidé 2 candidatures. Désormais sept (7) candidats dont le président sortant Faure Gnassingbé sont retenus pour la course au fauteuil présidentiel.
Les deux compagonons d’infortune sont Innocent Kagbara, le député et président du parti PDP qui rêvait de briguer pour la première fois la magistrature suprême et le jeune Akorin Atna Kodjovi Aubin Thon plus connu sous le nom de Dr Aubin Thon, président du mouvement Nouvelle Vision (NoVi). Le dernier, universitaire aux USA croyait de toutes ses forces qu’il sera élu président au soir de la présidentielle à venir.
Il est reproché aux dossiers de Dr Thon, une insuffisance du nombre de signatures d’électeurs.
Dr Thon accuse la Cour constitutionnelle
Pour sa part, Aubin Thon a indiqué avoir appris la nouvelle de l’invalidation de la candidature par la Cour Constitutionnelle à travers la presse. Atna Kodjovi Aubin Thon , président du mouvement Nouvelle Vision (NoVi) : « Suite à ces informations apprises sur les médias, plusieurs milliers de jeunes, notamment nos sympathisants, nos ambassadeurs et bien d’autres personnes attentives à l’actualité togolaise, dont des personnalités de premier ordre dans la communauté internationale, n’ont pas cessé d’envahir notre quartier général ou de nous joindre pour avoir plus d’éclaircissements sur cette information provenant probablement de la Cour constitutionnelle de notre pays ».
Ainsi, sont encore en course pour la présidentielle dont le premier tour est prévu pour le 22 février prochain. Les sept (7) candidats : Faure Essozimna Gnassingbé (UNIR) ; Jean-Pierre Fabre (ANC); Tchaboré Gogué (ADDI) ; Gabriel Messan Kodjo Agbéyomé (MPDD) ; Geoges Assiogbon William Kouéssan (Santé du Peuple) ; Komi Wolou (PSR) et Mohamed Traoré Tchassona (MCD). Le 10ème candidat enregistré par la CENI au titre de la coalition les Rassembleurs, a rétiré sa candidature au profit du candidat de la dynamique du Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro qui n’est autre que Kodjo Messan Agbéyomé.
La campagne électorale s’ouvrira donc le 6 février prochain pour clore le 20 février c’est-à-dire 48 heures avant le scrutin.
Raoul

5 vues