search
Let's put someting here

Rapport Pays Doing Business 2020 : Le Togo célèbre sa percée dans le Monde des Affaires

Spread the love

Le 24 octobre dernier, le Togo a obtenu un résultat satisfaisant en matière du climat des affaires par le biais d’un rapport Doing Business publié par la Banque Mondiale. C’est au cours d’une grande cérémonie que la victoire du Togo dans le monde des affaires a été  célébrée ce jeudi 31 octobre 2019 à Lomé.

 Ladite cérémonie a connue la présence des hautes autorités du pays à sa tête le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé et le  vice-président de la Société Financière Internationale (SFI) de la Banque Mondiale, pour l’Afrique et le Moyen-Orient, Sergio Pimenta.

Ces résultats obtenus par le Togo lors de la 17 édition du rapport Doing Business, selon Sandra Ablamba Johnson, la Coordonnatrice de la Cellule du climat des affaires, ne sont pas fortuits. Ceux-ci ne sont que l’illustration des initiatives novatrices prises par le gouvernement pour faire du Togo une destination de premier choix des investisseurs.

Comme l’a rappelé Sandra Ablamba Johnson, Ministre-conseillère, « Ces résultats sont le fruit d’une politique pragmatique inspirée par Faure Gnassingbé ».

Pour Sergio Pimenta, le vice-président de la SFI (Société Financière Internationale).  C’est une journée spéciale pour le Togo. << Nous avons constaté tous vos efforts et la qualité du travail mené. Je n’avais jamais vu un chef d’Etat en faire autant. Au-delà du rapport, nous fêtons ici le changement de l’image du Togo sur le plan international et sa perception auprès des investisseurs>> a-t-il souligné

Cependant d’énormes défis restent à relever  pour maintenir le cap pour la bonne marche des affaires au Togo.

<<Nous devons savoir que nous sommes en compétition avec d’autres pays. Ce que nous venons d’obtenir est bien, mais il nous faut maintenir le cap. Si jamais nous régressons, l’impact sera encore plus négatif que les avancées réalisées jusqu’à présent>>, a rappelé Faure Gnassingbé.

Il a en outre, souhaité une accélération des réformes l’année prochaine, même si les périodes électorales ne sont jamais propices à l’investissement.  » L’élection présidentielle aura lieu ‘tôt’ l’année prochaine, ce qui permettra au Togo de consacrer le maximum de temps à la poursuite des réformes et à l’amélioration du climat des affaires  » a-t-il précisé.

Le Togo a réalisé un bond de 40 places grâce à des réformes de fond pour améliorer le climat des affaires. Il se paye même le luxe d’être le premier pays réformateur en Afrique et le troisième dans le monde.

Matthieu BIDA

4 vues