search
Let's put someting here

PUDC: Un levier de développement du Togo

Spread the love
L’Ex patronne du PNUD

Basé sur le modèle du PUDC au Sénégal, le programme fait la part belle à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD), notamment par le désenclavement rural (ODD 12 et 8) et un meilleur accès aux services de santé (ODD 3), d’éducation (ODD 4) et d’assainissement (ODD 6).

Pistes rurales

La première phase du programme a démarré en novembre 2016 avec la construction et la réhabilitation de 406 kilomètres de pistes rurales. Le premier coup de pioche a été donné dans la préfecture de Dankpen, une région isolée à l’extrême nord du pays.

Au terme du projet, plus de 100 agglomérations seront reliées par environ 2 500km de pistes dans les 5 régions du pays.

« Les pistes rurales, c’est la renaissance de l’économie locale » s’est réjoui le Préfet de Dankpen lors du lancement des travaux. « Les paysans acheminent plus facilement leurs produits vers les marchés, les enfants vont plus souvent à l’école, les femmes aux centres de santé et enfin, nous ne sommes plus prisonniers. »

Education et santé

Un deuxième volet vise la construction et la réhabilitation des écoles et des centre de santé. En quelques mois, 226 salles de classes, 22 blocs administratifs, 22 laboratoires et 100 blocs latrines dans 15 préfectures seront construits, ainsi que 3 hôpitaux et 2 unités de soins périphériques réhabilités.

Le projet innove avec le lancement de 10 cliniques mobiles qui rapprocheront les soins de santé des populations rurales.

« Avec le mauvais état des pistes et le manque de transport, il est difficile pour les malades d’aller à hôpital. De plus, une bonne partie de la population s’approvisionne sur place en faux médicaments ce qui cause de graves problèmes de santé » — Chef de canton de Kovié.

Une approche innovante

Le PUDC développe une approche participative qui dès le départ, implique les populations dans l’identification, la mise en œuvre et le suivi des projets. L’offre de services sociaux et économiques intégrés permet d’amener à la fois l’école, la santé, l’eau, les communications et l’énergie dans une même localité.

Le renforcement des capacités institutionnelles des acteurs nationaux et locaux, le développement de l’entrepreneuriat rural et la création d’un système de géo- localisation des infrastructures font aussi partie intégrante du programme.

Au démarrage comme pendant l’exécution, les entreprises doivent associer les populations locales. Nous attendons que ce programme génère des emplois et que les entreprises recrutent localement. » — Khardiata Lo Ndiaye, Représentante résidente du PNUD au Togo.

En 2017, le programme focalise ses actions sur l’agriculture durable, l’accès à l’eau potable, à l’électricité, et à l’assainissement.

Par  Emile Kenkou & Laurence Lessire / PNUD

5 vues