search
Let's put someting here

Protection des réfugiés au Togo Deux jours de remobilisation des troupes

Spread the love

 

La représentation togolaise du Haut-Commissariat pour les Réfugiés (HCR) a initié depuis ce mardi 11 avril dans la capitale togolaise une formation de deux jours sur la protection internationale des réfugiés. Visant à outiller intellectuellement les différents acteurs qui interviennent dans la chaîne de valeur en matière de protection sur le droit des réfugiés, ces deux jours d’échanges entendent durablement trouver une solution à trois problèmes majeurs. Il s’agit du problème du rapatriement volontaire dans le pays d’origine une fois la situation de fuite cessée, l’intégration locale dans le pays d’asile tant eu plan juridique, économique que culturel et la réinsertion dans un pays tiers pour les réfugiés ayant des besoins en réinstallation.

La représentante résidente du HCR au Togo, Mme Mariam Diallo a, dans son allocution d’ouverture, salué les efforts du Togo en matière de protection des droits des réfugiés. Elle a également remercié les partenaires sociaux et ONG qui interviennent dans le processus.

« Au Togo, les réfugiés ont accès aux services de base : la santé et l’éducation et aussi à l’emploi. L’accès à la justice devant leur être possible, leur bien-être et plein épanouissement dans le pays seront assurés. Notre organisation se réjouit de ce que les réfugiés vivent dans la dignité et en parfaite harmonie avec la population togolaise sur toute l’étendue du territoire. », a- t- elle déclaré avant de poursuivre que « les résultats auxquels nous sommes parvenus aujourd’hui dans la défense des droits des réfugiés au Togo n’auraient pas été possibles sans le soutien du gouvernement et sans l’action concertée avec d’autres ONG. »

Le garde des Sceaux, ministre de la justice, M. Agbetomey Pius, pour sa part, a rassuré le HCR de la disponibilité et de l’hospitalité du Togo à soutenir et assurer la sécurité des réfugiés avant d’encourager le les divers acteurs à véritablement contribuer à la résolution des difficultés rencontrées dans la protection des réfugiés.

« Le Togo a et aura toujours besoin de l’accompagnement des partenaires pour la mise en œuvre d’une efficace et efficiente politique de protection des réfugiés. La nécessité de renforcer vos capacités ne dénote donc aucunement quelque idée de pauvreté du patrimoine intellectuel des praticiens du droit que vous êtes. Au contraire, cette entreprise d’actualisation est nécessaire pour que nul d’entre vous, appelés à assurer par le droit, la protection du réfugié, n’en ignore. », a confié le ministre.

Ils sont quelque 12 490 réfugiés issus de 14 différentes nationalités à séjourner actuellement au Togo. Le HCR Togo à travers la mise en œuvre de ses activités, contribue à renforcer leur protection au plan juridique, social et économique en leur accordant des appuis financiers pour mener des AGR et parvenir à l’autosuffisance. D’autres initiatives rentrent également dans le cadre de cet appui à l’autosuffisance économique.

(Photo: Vue partielle des participants à la formation)

Démocrate

(+228) 91 85 40 14

98 60 67 68

democrate2010@gmail.com

4 vues