search
Let's put someting here

PND/ Forum international Togo-UE: La CCIT mobilise le secteur privé pour la réussite de l’événement

Spread the love

(228NEWS/ Lomé, le 13 mars 2019)- La Chambre du Commerce et de l’Industrie du Togo (CCIT) ne peut pas rester en marge du prochain forum international Togo-UE qui se tiendra dans le mois de juin. Au contraire, elle se propose de jouer son rôle de catalyseur pour recueillir les différents projets du secteur privé s’inscrivant dans la droite ligne de la réalisation du Plan National de Développement, afin de les confier à un cabinet spécialisé pour les rendre conformes aux standards internationaux en vue de leur financement.

Elle a tenu hier à son siège à cet effet, un séminaire de mobilisation du secteur privé pour la réussite de ce forum inédit placé sous le thème « Bâtir des relations économiques durables et pérennes ». La rencontre a été présidée par le ministre en charge du commerce, Kodzo Adédzé en présence de la conseillère spéciale du chef de l’Etat, chargé de la cellule climat des affaires.

Pour Germain Essohouna Méba, Président de la CCIT, cette séance a permis de faire une présentation succincte des objectifs du premier forum inédit Togo-UE, suivi de celle du PND et les différents projets phares pour lesquels l’Etat sollicite la participation du secteur privé, aux différents acteurs et opérateurs réunis. Il a également précisé le but de cette rencontre qui est d’exhorter  les opérateurs économiques togolais à participer activement aux travaux afin de tirer profit des opportunités offertes par les hommes d’affaires de l’Union Européenne.

« Il est plus qu’évident que le secteur privé togolais devrait se mobiliser davantage pour jouer pleinement son rôle stratégique par son implication totale et parfaite dans la réussite de ce forum et dans la mise en œuvre du PND. », a-t-il déclaré.

Le ministre du commerce pour sa part a rappelé la place centrale qu’occupe le secteur privé dans l’économie togolaise et qui doit en conséquence se mobiliser davantage pour la réussite de ce forum, une des pierres angulaires de la réalisation du PND. Véritable figure de proue de cette stratégie de développement, le secteur privé togolais a un rôle primordial à jouer dans la mobilisation de ces gros investissements, à hauteur de 65% du coût global, soit 1623,1 milliards de francs CFA, les dépenses d’investissement publics étant estimés à près de 2,9 milliards de FCFA, soit 35% de l’investissement, a-t-il confié.

Il est donc capital, que pour atteindre les objectifs fixés dans le PND et afin de réussir ce forum, la contribution du secteur privé soit sollicitée. Ceci passe par cette séance qui va lui indiquer les options d’investissement en vue de la réalisation des objectifs et projets structurant contenu dans le PND.

« Le secteur privé a été exhorté à jouer pleinement son rôle de moteur de la croissance économique en apportant 65% du coût du financement. C’est fort de ces préoccupations qu’au lendemain du lancement officiel du PND il a été jugé important d’organiser la présente séance de partage pour permettre aux opérateurs économiques de s’approprier le PND et toutes ses composantes d’une part et de vous mobiliser pour prendre part massivement au 1er Forum Togo-UE. », a dit le Col Adédzé aux opérateurs économiques présents.

Le Plan National de Développement, faut-il le rappeler est adopté le 3 Août 2018 en conseil des ministres et lancé le 4 mars 2019 avec pour ambitieux objectif de faire du Togo, la plateforme économique par excellence dans la région Ouest Africaine. Il découle de la capitalisation des résultats et expériences tirées de la mise en œuvre de la Stratégie pour la Croissance Accélérée et la Promotion de l’Emploi (SCAPE/2013-2017) pour en faire un document de référence destiné à guider l’action gouvernementale et les relations avec l’ensemble des partenaires du Togo, durant les cinq prochaines années, et est décliné en trois axes principales notamment,  la mise en place d’un hub logistique d’excellence et d’un centre d’affaires,  la réalisation des pôles de transformation agricole manufacturière et d’industries extractives, et le développement social et la mise en place de mécanismes d’inclusion.

Durant les cinq années de mise en œuvre, plus de 4622,2 milliards seront nécessaires pour transformer structurellement l’économie togolaise pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois et améliorant le bien-être social de la population.

Le forum international UE-Togo qui s’inscrit dans la droite ligne de la réalisation de ce plan prévoit d’intenses échanges entre près de 300 opérateurs économiques dont 150 venus des pays de l’Union et 150 du Togo. Cette rencontre connaîtra la participation des représentants du secteur public togolais et des institutions internationales et  l’occasion de faire la promotion des opportunités que le Togo offre aux investisseurs locaux, étrangers et de la diaspora. L’occasion sera donnée de mettre en relation les potentiels investisseurs et les producteurs nationaux.

Source: Le Libréal

4 vues