search
Let's put someting here

PALESTINE : le Procureur de la CPI sous pression

Spread the love

La pression sur le procureur de la Cour pénale internationale Karim Khan a encore augmenté, le 17 novembre dernier, quand cinq États membres de la CPI ont déposé auprès de lui un référé sur la situation en Palestine.

« Avec de nombreux autres pays à travers le monde, nous avons renvoyé l’ensemble de l’action du gouvernement israélien à la Cour pénale internationale », a déclaré le président sud-africain Cyril Ramaphosa, lors d’une visite de Qatar. Le lendemain, un communiqué de presse du procureur de la CPI, Karim Khan, a annoncé qu’il a été saisi de la situation en Palestine par cinq États membres de la Cour : l’Afrique du Sud, le Bangladesh, la Bolivie, les Comores et Djibouti.

C’est le dernier signe en date de certains États qui commencent à montrer leurs muscles diplomatiques face à la manière dont Israël mène sa guerre dans la bande de Gaza. Avec plus de 10 000 Palestiniens morts, des scènes de destruction apocalyptiques autour de la ville de Gaza et une population en souffrance dans le sud, avec une aide humanitaire très limitée, certains dirigeants mondiaux sont de plus en plus critiques quant au droit d’Israël de s’attaquer à l’infrastructure et aux combattants à l’origine de l’attaque surprise du Hamas, le 7 octobre, qui a fait 1200 morts israéliens et plus de 200 personnes prises en otage.

Théophile K.

19 vues