search
Let's put someting here

Mercredi de l’entrepreneur : Les jeunes outillés sur les questions de l’entreprise

Mercredi de l'entrepreneur : Les jeunes outillés sur les questions de l'entreprise
Spread the love

Jeunes entrepreneurs, porteurs de projets, étudiants, particuliers, patrons d’entreprises et opérateurs économiques ont pris massivement part au « Mercredi de l’Entrepreneur » ce mercredi 14 août 2019 à la Chambre de Commerce et d’industrie du Togo (CCIT) à Lomé. C’était en présence du Président du Comité de Direction de l’Agence Nationale de Promotion et de Garantie de Financement des PME/PMI (ANPGF), monsieur Matthias MATOUKOU et Foligan APELETE, Consultants du cabinet CREM que cet événement a eu lieu. La rencontre des entrepreneurs ce jour est placé autour du thème : << Anticiper les difficultés de son entreprise : démarche et outils>>.

L’objectif selon les organisateurs, c’est de sensibiliser, et de former toute personne sur les thématiques liées à la création et/ou la gestion d’entreprises que l’Agence Nationale de Promotion et de Garantie de Financement des PME/PMI(ANPGF) à initier le concept du Mercredi de l’Entrepreneur, ce traditionnel rendez-vous avec les entrepreneurs et porteurs de projets tous les deuxièmes mercredis du mois.

Pourquoi avez-vous choisi de parler des difficultés en entreprise au « Mercredi de l’Entrepreneur » de ce mois ?

Selon le rapport Doing Business 2019 de la Banque Mondiale, <<le Togo est le pays de l’Afrique subsaharienne qui a connu la plus grande avancée. De la 156e place, le pays est passé à la 137e place, gagnant ainsi 19 places à la satisfaction générale, Plusieurs facteurs mis en place par l’État ont favorisé ce saut en avant. Il s’agit entre autres de la libéralisation du capital social pour la constitution d’une SARL, la possibilité de création d’entreprise sous seing privé, la suppression des droits d’enregistrement, l’adoption d’un nouveau code foncier…>>

Le cadre est favorable à la création d’entreprises. Le revers de la médaille, c’est que les entreprises ne survivent pas aux premières difficultés. Selon le Centre de Formalités des Entreprises (CFE), 30% des entreprises créées entre 2010 et 2015 ont déposé leurs bilans à fin 2018. Au rang des difficultés qui les y ont poussées, on cite l’absence de débouchés, les difficultés financières et les déficits de management. Il est du ressort des structures comme l’ANPGF, en charge de l’accompagnement des PME/PMI togolaises, d’oeuvrer pour maintenir et faire croître ces dernières. C’est entre autres pour donner les outils pour déceler les premiers signes de crise des entreprises que l’ANPGF a choisi d’entretenir les promoteurs sur le thème : <<Anticiper les difficultés de son entreprise : démarche et outils >> pour le Mercredi de l’Entrepreneur de ce mois.

Sur quels critères choisissez-vous donc les entrepreneurs qui font la promotion de leurs produits et services au cours des Mercredis de l’Entrepreneur ?

<<Depuis juin 2018, nous avons intégré la promotion du « Made in Togo » aux Mercredis de l’entrepreneur histoire d’offrir la chance aux Togolais de présenter amplement leurs produits et services à leurs pairs. Il s’agit donc de ces promoteurs qui mettent sur le marché des produits pensés et produits sur par des nationaux. Cela a un triple objectif : primo, c’est stimuler l’esprit créatif auprès des participants à travers le partage d’expériences.>>

Pour ce jour, la lumière a été faite sur « CHOCO TOGO », ce chocolat 100% togolais qui fait des émules par-delà les frontières nationales.

Les participants n’ont pas manqué de témoigner leurs gratitudes à l’égard de premiers responsables de cette initiative qui va désormais booster les choses entrepreneuriales des fils et filles du pays.

Pour monsieur APEDOH informaticirn entrepreneur (participant) : << Le Mercredi de l’Entrepreneur est une bonne initiative que l’Etat organise à travers l’ANPGF pour nous aider à nous orienter dans ce secteur qui est assez déterminant pour la jeunesse. Pour la formation d’aujourd’hui ce que j’ai pu retenir c’est cette vision de se préparer de faire face aux difficultés. Elle est la bienvenue>>.

Matthieu BIDA

4 vues