search
Let's put someting here

Lutte contre la fraude à la valeur en douane: L’AFRITAC de l’ouest réunit dix (10) administrations douanières à Lomé sur la question

Spread the love

(228NEWS/ Lomé, le 06 novembre 2018)- Dix (10) pays de l’Afrique de l’Ouest prennent part depuis lundi dernier à un séminaire régional à l’intention des administrations douanières. Organisé par le Centre Régional d’Assistance Technique du FMI (AFRITAC) pour l’Afrique de l’Ouest autour du thème « lutter avec efficacité contre la fraude à la valeur en douane », cette rencontre de renforcement de capacités a été ouverte par le Directeur de cabinet du ministre de l’économie et des finances et rassemble une trentaine de participants venus de ces dix (10) pays membres de l’AFRITAC de l’Ouest, ainsi que des experts de la CNUCED.

Ce séminaire a pour principale vision de permettre aux différents acteurs de partager les défis auxquels ils font face, chacun dans leur pays, en matière de lutte contre la fraude à la valeur en douane, et d’acquérir les savoir-faire indispensables pour une meilleure maîtrise des recettes liées à l’application de la valeur transactionnelle des marchandises dédouanées.

Pour le Directeur de cabinet du ministre de l’économie et des finances, les administrations douanières de la sous-région doivent faire face à une double problématique pour parvenir aux différentes réformes tendant à enrayer la fraude à la valeur en douane, ainsi que poursuivant les efforts de modernisation des institutions.

Il s’agira essentiellement de s’adapter aux procédures de facilitation et de simplification du dédouanement tout en veillant à augmenter et sécuriser les recettes douanières indispensables aux budgets de l’Etats.

« Cet atelier offrira l’opportunité de capitaliser sur les problématiques et des expériences communes et permettra de mener à bien et de façon efficace, les différentes étapes nécessaires à la mise en place ou au renforcement d’un dispositif permettant de mieux appréhender et maîtriser la fonction d’évaluation en douane qui représente un véritable défi pour les Etats et les administrations douanières. », a-t-il déclaré.

Le Commissaire Général par Intérim de l’office Togolais des Recettes, Kodzo Adédzé, saluait également à l’ouverture des travaux un thème plus que pertinent, ainsi que l’intérêt particulier porté par l’AFRITAC sur les questions douanières et au renforcement des capacités des agents. Ce thème d’après lui, répond à la préoccupation des administrations douanières de combattre l’évasion fiscale et d’œuvrer à un recouvrement maximal des recettes  douanières. 

Pour lui, l’optimisation des recettes de portes constitue un moyen sûr financement des projets de développement inscrits dans les Plans Nationaux de Développement des différents pays. Il a pour finir salué le rôle actif que joue l’AFRITAC de l’Ouest pour le rapprochement des administrations fiscales et douanières.

Le Directeur de l’AFRITAC de l’Ouest a pour sa part réaffirmé la volonté de l’institution à mettre l’expertise du FMI au service des administrations des États afin d’appuyer les réformes et actions de modernisation des administrations conduites par ces Etats. Pour se faire, l’AFRITAC de l’Ouest œuvre de concert avec des experts nationaux et régionaux. Le Centre contribue ainsi au renforcement des capacités des administrations publiques des pays bénéficiaires et favoriser des échanges entre les administrations de es différents pays.

A l’issue de ces travaux, ces différents pays de l’AFRITAC de l’Ouest seront mieux imprégnés sur trois (3) aspects majeurs de la problématique. Il s’agit en l’occurrence des principes de l’Accord de l’OMC qui réglementent la valeur transactionnelle et les méthodes de substitution, le dispositif et les outils pertinents, répondant aux normes internationales, ainsi que les mesures pratiques et fonctionnelles permettant de lutter efficacement contre la fraude à la valeur en douane. Le séminaire prend fin le 09 novembre prochain.

Démocrate

4 vues