search
Let's put someting here

L’ONG ‘’MED’’ a inauguré la ‘’Maison des Droits de l’Enfant’’

Spread the love

Cérémonie de lancement officiel de la ‘’Maison des Droits de l’Enfant’’ au Togo

L’ONG ‘’MED’’ (Maison des Enfants Déshérités), sous le Co-parrainage du ministère de l’action sociale, de la promotion de la femme et l’alphabétisation et du ministère de la communication, de la culture, des sports et de la formation civique, les Organisations de la Société Civile et les associations des droits des enfants, ont procédé à la cérémonie de lancement officiel de la ‘’Maison des Droits de l’Enfant’’ au Togo le jeudi 8 septembre dernier à son siège social à Tokoin-Doumasséssé. Ceci, dans le cadre de ses actions d’appui à l’épanouissement et à l’émancipation des enfants au Togo. Placé sous le thème : « L’éducation est l’arme la plus puissante que l’on peut utiliser pour changer le monde », cette réalisation se, veut une solution aux problèmes de la du droit de l’enfant dans notre pays.

Cette cérémonie riche en son et en couleur a commencé par la mise en place des invités au rang desquels plusieurs hautes personnalités dont Me Joseph Kokou KOFFIGOH, avocat, ancien premier ministre, écrivain et parrain de la bibliothèque MED, Me Yaovi AGBOYIGBO, ex premier ministre également et Me Zeus Ata Messan AJAVON, avocat, défenseur des droits de l’homme et parrain d’une salle d’écoute et d’assistance juridique et sociale ainsi que des parents et les membres des Organisations de la Société Civile. La cérémonie a démarré par l’exécution de l’hymne national repris en chœur par les enfants de ladite maison, suivie de mot de bienvenu de M. Louis Rodolphe ATTIOGBE, directeur exécutif de l’ONG MED.

Pour, M. Louis Rodolphe: « Je prends la mesure de la gravité de l’instant car la problématique des droits des enfants au Togo, est une préoccupation nationale. Dans un tel monde, les années de l’enfance occupe une place privilégiée, emblématique, de l’idéale que nous espérons tous. Ainsi, laisser un enfant en péril, c’est compromettre dangereusement l’avenir de tous car, ce n’est qu’en progressant vers la réalisation des droits de tous les enfants que les nations se rapprocheront de leurs objectifs de développement et de paix. Les buts sont de contribuer à l’amélioration des conditions éducatives des enfants, de donner accès au droit et à l’épanouissement des mineurs, de servir de médiation familiale et de leur formation», a-t-il déclaré.

Dans son intervention pour la présentation du projet ‘’Maison des Droits de l’Enfant’’, Me AMEGAN-ATSON Bertin, président de NDH-Togo, membre du C.A de l’OLIDET, a eu l’honneur de prendre parole au nom des associations et des Organisations de la Société Civile, saluer les différentes personnalités qui ont marqué l’histoire du pays comme Me Zeus Ajavon et Me Joseph K. Koffigoh par leurs engagements, en décidant de donner leur illustre nom pour parrainer la bibliothèque et la salle d’écoute de ladite maison. La ‘’Maison des Droits de l’Enfant’’ au Togo s’assigne comme objectifs : prévenir les violations des droits de l’enfant à travers la promotion des textes aussi bien internationaux que nationaux ; l’accueil des enfants vulnérables pour répondre aux besoins physiologiques, de sécurité, d’appartenance, d’estime de soi et de réalisation du jeune ; l’accompagnement socio-éducatif des jeunes, dans un cadre de projet individuel.

Ainsi, la ‘’Maison des Droits de l’Enfant dispose de cinq (5) pôles d’actions qui se présentent comme suit : pôle 1 : surveillance, observation et documentation de la situation des droits de l’enfant ; pôle 2 : socio-éducatif ; pôle 3 : mise en place d’un espace de jeux ; pôle 4 : accueil et accompagnement socio-éducatif ; pôle 5 : accueil et accompagnement socio-éducatif renforcé.

Tout en souhaitant plein de succès au nouveau projet plein d’ambitions, dans son intervention comme parrain de la ‘’Maison des Droits de l’Enfant’’, Me Zeus Ajavon pour lui : « les enfants, c’est l’alpha et l’oméga, le début de toute chose. Nous devons tous aider ces enfants surtout les enfants déshérités qui sont beaucoup et il suffit de jeter un coup d’œil dans les orphelinats. Je souhaiterai seulement que tous ceux que je retrouve ici présents et ceux que je vois pour la première fois, sachent que les enfants c’est l’alpha et l’oméga, c’est le début et la fin. Commençons avec eux le début le plus possible et nous irons avec eux ensemble », a- t-il déclaré. A Me Joseph K. Koffigoh de renchérir, avant de rendre un hommage à la maison en mettant un accent sur la lecture, ce qui se traduit par son envie de parrainer la bibliothèque qu’il considère comme une lumière sur le quartier à travers un petit texte de poème intitulé ‘’Lumière sur Doumasséssé’’.

Pour le représentant du ministre de la communication, «  Il salut les efforts des Organisations de la Société Civile pour leur important rôle joué et les nombreuses actions qu’elles mènent pour l’épanouissement laborieuse au sein de la population. Il a par ailleurs salué l’initiative et a encouragé les promoteurs de la maison à travers le projet portant sur la bibliothèque mis à la disposition des jeunes, les encourager à les lire car « créer une bibliothèque, c’est un acte majeur qui s’appuie sur une volonté politique et qui nécessite la conjonction de plusieurs paramètre pour atteindre son objectif »,a-t-il dit puis il ajoute « Lire, c’est s’évader, c’est apprendre et c’est se distraire » Quant au représentant du ministre de l’action sociale : «  La question des droits de l’enfant, est une question fondamentale qui a toujours préoccupé la communauté internationale, l’Etat togolais et les Organisations de la Société Civile.Aussi, la promotion et la protection des droits de l’enfant ne sauraient être seulement synonymes de compassion et d’action humanitaire, de manifestation d’un certain sens, de justice, de l’engagement envers l’avenir, du désir d’améliorer la condition humaine pour les générations futures, mais également, signifient-elles aussi que la société a l’obligation de satisfaire les besoins fondamentaux des enfants et de l’assister pour le développement de leur personnalité, de leurs talents et de leurs capacités »,a-t-il souligné.

Juste après les différentes interventions, la cérémonie d’inauguration a été effectuée à savoir : l’inauguration de la ‘’Maison des Droits de l’Enfant’’ présidée conjointement par les deux représentants du ministre de la communication et celui de l’action sociale ; ensuite la coupure du ruban symbolique de la salle d’écoute, effectuée par Me Zeus Ata Messan Ajavon et enfin la coupure du ruban de la bibliothèque par Me Joseph Kokou Koffigoh.

En rappel, la cérémonie a été agrémentée par la prestation musicale de l’artiste de la chanson Staz-Mabé et du sketch présenté par les enfants pensionnaires de l’ONG ‘’MED’’. Faut-il rappeler que, l’ONG ‘’MED’’ est située à Tokoin-Doumasséssé, rue des Balises Villa N°190, non loin de l’ancien service de la brigade antigang.

Raoul AGBETOUNOU

4 vues