search
Let's put someting here

Les noms des représentants de l’opposition à la CENI connus: L’UFC, le NET, l’OBUTS, le MRC, le PDP et autres menus fretins paient-ils leur inconstance politique?

Spread the love

(228news/ Lomé, le 1er octobre 2018)- La coalition des 14 partis politiques de l’opposition a enfin communiqué au gouvernement la liste des huit membres qui devront les représenter et siéger à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), en application de l’accord intervenu lors de la dernière réunion du comité de suivi, le 23 septembre, pour la mise en place d’une Commission électorale nationale indépendante paritaire.

La missive signée de Me Isabelle Ameganvi ce dimanche 30 septembre 2018 sans surprise met au carreau les partis i UFC (Union des forces du changement) pourtant parti parlementaire qui se revendique de l’opposition, NET (Nouvel Engagement Togolais) et OBUTS (Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire), au titre des partis extraparlementaires  et pourtant représentés dans l’équipe actuelle de la CENI.

A leurs places, l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), parti du chef de file de l’opposition rafle trois sièges tandis que les autres sièges ont été répartis entre le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), l’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI) à raison d’un siège au titre des partis parlementaires.

Au titre des parti extraparlementaires, la Convention Démocratiques des Peuples Africains (CDPA) et le Parti National Panafricain (PNP) occupent également un siège respectif.

Au titre de la société civile, le choix est porté sur le Front Citoyen Togo Debout (FCTD).

Si certains analystes et observateurs arguent que l’ANC a été gourmand dans la recomposition de la liste, d’autres estiment qu’il s’agit d’un règlement de compte politique où seule la C14 partage le butin de guerre. La non cooptation de l’UFC, pourtant parti parlementaire suscite également de vives interrogations. Certes, les places sont limitées, mais au regard de l’écartement de l’OBUTS et du NET de la nouvelle équipe, de l’ignorance du PDP, du MRC, et autres, est-on aujourd’hui en droit de penser que ces partis paient leur inconstance politique?

Voici la composition:

Au titre de l’opposition parlementaire
1 –Atantsi Abalo Edem –ANC)
2- Amuzu Assiongbon Ekpé- ANC)
3-Teko Jean Jacques Folly-ANC)
4- AWudi Kodzo Agbenyega –CAR)
5-Pessinaba Yamba –ADDI)

Au titre des partis extraparlementaires

1 –Sibabi Boutchou –CDPA)
2-Sebab-Gueffe Tchah Tchassanti Nouridine (PNP)

Au titre de la société civile
1-Kluvia Mateli Amatepe Seth  APED-Togo (FCTD)

Démocrate

5 vues