search
Let's put someting here

Le Tamarinier noir, un fruit très prisé au Togo.

Spread the love

Ce mois d’Avril au Togo, est marqué par l’abondance d’une espèce de fruit domestiqué en Afrique subsaharienne et une partie d’Afrique de l’Ouest. Le « Tamarinier noir » ou « Solom », puisque ce soit de lui qu’il s’agisse, dispose d’une pléthore d’appellations selon les pays où on s’y trouve. Au Togo, on le surnomme communément « attitoè ».

L’arbre, très souvent d’une hauteur moyenne de 30 mètres, et dont les feuilles sont d’une couleur blanchâtre, produit un fruit couvert d’une enveloppe noir avec à son centre une pulpe d’une couleur plus ou moins argentée. Ce fruit a le mérite de se faire désirer par bon nombre de consommateurs togolais de toutes tranches d’âge. L’écorce, les feuilles et les racines aussi sont utilisées pour leurs vertus thérapeutiques.

Le Tamarinier noir, est d’une composition surprenante. Il est riche en glucose, en fructose, en fer, en magnésium, en cuivre et en protéines.

Le fruit, tant apprécié par les togolais, non seulement pour son goût légèrement acidulé et sucré, dispose aussi de vertus thérapeutiques. Dans la tradition africaine, ses feuilles réduites en poudre et consommées, agiraient comme un puissant reminéralisant et amélioreraient la santé des organes génitaux de l’homme et de la femme. L’extrait aqueux de l’écorce serait utilisé pour remédier aux troubles gastro-intestinaux (diarrhées, ulcères, hémorroïdes) et même les infections respiratoires (bronchite, toux sévère). D’aucuns s’en servent comme cure-dents.

Les togolais ont mille et une raisons d’apprécier ce fruit, qui fort probablement avec une étude scientifique poussée ferait ressortir d’autres vertus pour l’heure méconnues.

Gabin MENSAH

 

 

15 vues