search
Let's put someting here

La rue va encore gronder les 13, 14 et 16 décembre prochains

Spread the love

Les 14 partis de l’opposition, en conférence de presse ce mardi 05 décembre au siège de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA) ont dénoncé la répression dont ont été victimes leurs militants le samedi dernier, à la fin du meeting apothéose des trois journées de marches pacifiques. Ils ont également présenté des condoléances à la famille éplorée (puisqu’il y a eu un mort à la suite de cette répression).

Cette répression a effectivement lieu au retour des militants et manifestants, qui, après avoir participé à la marche, ont été pris à partie par des militaires qui ont dressé des barricades à certains endroits dans la ville.
Pour les responsables de la coalition de l’opposition, les gendarmes et militaires avaient reçu l’ordre d’empêcher les militants de circuler tranquillement.

« La coalition dénonce un acte de stigmatisation qui ressemble à de l’apartheid. Elle condamne avec la dernière rigueur cette dernière répression orchestrée par le régime », indique la déclaration liminaire de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition.

Pour l’opposition togolaise, cette attitude du régime de Faure Gnassingbé qui, au même moment où il appelle au dialogue est un acte de provocation qui, en même temps, apparaît comme un piège du régime qui veut pousser la coalition à refuser de dialoguer pour ensuite brandir à la face du monde que l’opposition togolaise ne veut pas l’apaisement dans le pays.
« Nous tenons toujours au dialogue, même si le régime tente d’étouffer le processus en s’abonnant à la répression gratuite », répond donc l’opposition.

Pour finir, la coalition qui avait prévue manifester le jeudi 07 décembre a annulé la marche. Elle convie plutôt les populations togolaises à trois grandes journées de manifestations les 13, 14 et 16 décembre prochains sur toute l’étendue du territoire togolais.

Démocrate

14 vues