search
Let's put someting here

 » La candidature ou non de l’actuel président doit plutôt passer en second plan, quitte à la régler éventuellement lors d’un accord politique », dixit les Centristes

Spread the love

©228news (Lomé, le 25 mai 2018)- Les Centristes, regroupement politique composés du Parti Démocratique Panafricain (PDP), du Nouvel Engagement Togolais (NET) et de la Convergence Patriotique Panafricaine (CPP) ont dénoncé  l’enlisement de la crise politique togolaise.

Ceci à travers un communiqué rendu public ce jeudi 24 mai 2018 par le regroupement de ces trois (3) partis de l’opposition qui déplorent la radicalisation des positions des différents antagonistes au dialogue inter-togolais dont le dernier round s’est tenu le 23 février dernier, sous la facilitation du président ghanéen Nana Akufo Ado.

Le clou pour les Centristes est la situation économique du pays qui continue à se détériorer et que les réformes constitutionnelles et institutionnelles urgentes continuent à être reléguées aux calendes grecques.

Aussi ce regroupement propose une voie menant à une sortie définitive de la crise; celle de la « révision » de la Constitution qui se fera soit à l’Assemblée nationale, soit par référendum.

Au Centre, la candidature ou non de l’actuel président doit plutôt passer en second plan, quitte à la régler éventuellement lors d’un accord politique. L’on pense également que les élections locales et législatives doivent être rapidement organisées, suite à une révision en profondeur du cadre électoral, le tout avant la fin de cette année.

Démocrate

(00228) 91 85 40 14

98 60 67 68

democrate2010@gmail.com

20 vues