search
Let's put someting here

HCRRUN/Démarrage officiel de la phase de réparation des victimes de violences politiques au Togo Awa-Nana Daboya invite la presse à un accompagnement citoyen

Spread the love

 

Le vendredi 24 mars prochain aura lieu le lancement officiel de la phase de réparation des victimes des violences politiques de 2005 par le Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement du l’Unité Nationale (HCRRUN). Cette phase fait suite à celle d’identification des victimes et présumés auteurs de ces violations, dans cette option de justice transitionnelle pour une véritable réconciliation entre les fils et filles du Togo.

Mais avant ce lancement, le HCRRUN a tenu ce mercredi 22 mars une séance de travail avec les hommes de médias de tous les horizons du Togo. Pour Mme Awa-Nana Daboya, il s’agit d’informer officiellement la presse sur ce nouveau processus de réparation des victimes de violences politiques, qui aura une nature symbolique.

Avec un montant initial alloué de 2 milliards de F CFA, le HCRRUN entend dédommager 2475 victimes sur les 7057 totalement identifiées durant cette période. Celles-ci ont été choisies sur la base des violences et violations qui ont suivi le décès du feu président Eyadema Gnassingbé et suite à l’élection de son Fils Faure Gnassingbé, actuel président du pays. Au total 22415 victimes ont été recensées sur toute la période de 1958 à 2005 et le montant total des réparations est évalué à trente-cinq (35) milliards de F CFA par la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR).

Pour le reste des victimes, un fonds spécial de réparation est en cours de création. Les réparations seront matérielles d’ordre financier, mais également psychologiques. Un accent sera également mis sur la restitution de biens et de libertés aux victimes et non pas seulement le numéraire.

Une semaine de cérémonie de purification de toute la nation togolaise du sang indûment versé sur le sol de la patrie sera également observée avant la grande tournée nationale du HCRRUN. Elle associera les différentes religions révélées ainsi que d’autres formes de croyances et pratiques religieuses du Togo. 

Il était également question à cette séance de travail pour le HCRRUN de solliciter l’accompagnement des médias sur le partage des informations, l’explication des concepts aux populations de manière adéquate, durant cette sensible phase. Ces derniers ont en effet un grand rôle à jouer pour la réussite de cette tâche, aussi la présidente du HCRRUN leur a invité à l’observance d’un devoir citoyen.

La Justice Transitionnelle est une Justice de transition, c’est-à-dire  à mi-chemin entre la justice classique et la justice réparatrice. C’est l’ensemble des mécanismes judiciaires et non judiciaires qui visent à faire sortir un pays d’un passé divisé vers un avenir commun. Elle repose sur quatre piliers fondamentaux en l’occurrence le droit à la vérité ou le besoin de savoir ; le droit à la justice (réparatrice ou pénale) ; le droit à la réparation et l’obligation d’opérer des réformes institutionnelles comme garanties de non-répétition.

Créé par décret  N°2013/040 du 24 mai 2014 du Président de la République, pris en Conseil des Ministres, le HCRRUN a pour mission de procéder à la mise en œuvre des recommandations et du programme de réparation élaborés par la CVJR.

Démocrate

3 vues