search
Let's put someting here

Grogne au sein de la justice togolaise, les greffiers bientôt en grève ?

Spread the love

 

Garant de la procédure judiciaire et visage de la justice pour les usagers du service public de la justice, les greffiers sont des fonctionnaires relevant du ministère de la justice et affectés dans les Cours et Tribunaux. Ils sont indispensables au bon fonctionnement des juridictions. Il est donc important que ces derniers jouissent des conditions de vie et de travail adéquates afin d’accomplir convenablement leur tâche au quotidien.  Cela ne semble pas le cas au Togo où une nouvelle crise serait en gestation au sein de la justice. Pour cause, le corps des greffiers ne serait pas content de sa situation et se préparerait activement à une grève.

D’après les informations parvenues à notre rédaction, les greffiers du Togo sont en colère au regard de leurs situation et conditions de travail. En effet, à côté de leurs attributions de collaborateurs des magistrats, les greffiers ont diverses attributions. Ils sont des techniciens de la procédure et garant de l’authenticité des actes de justice. Ils abattent également un énorme travail du point de vue administratif, ce qui nécessite des conditions de travail assez favorables ainsi qu’une valorisation substantielle. Le gouvernement a posé les jalons d’une réforme dans le secteur par l’adoption en conseil des ministres le 11 décembre 2015 du projet de loi portant statut spécial des greffiers du Togo. Depuis, l’étude de cet statut spécial qui garantit des conditions idoines aux greffiers par la commission des lois de l’Assemblée Nationale et son vote en plénière sont restés lettre morte.

Aussi, dans une plateforme revendicative adressée le 10 avril 2017, conjointement au ministre de la fonction publique, du travail et de la réforme administrative et à son homologue garde des sceaux, ministre de la justice et des relations avec les institutions de la République, le Syndicat National des Greffiers du Togo (SNGT) a fait part de ses réserves par rapport à cette situation et des énormes difficultés auxquelles les greffiers sont confrontées relativement à leurs conditions de travail et de vie.

Le syndicat des greffiers, soucieux de la bonne marche de la justice appelle les autorités compétentes en charge du dossier à trouver des solutions idoines, efficaces, immédiates et durables à la situation, en l’occurrence l’adoption et l’application du statut spécial des greffiers du Togo. Ceci permettra d’ailleurs d’améliorer la qualité de la prestation des greffiers et leur rendement au bénéfice du service public de la justice.

Démocrate

(00228) 91 85 40 14

98 60 67 68

democrate2010@gmail.com

3 vues