search
Let's put someting here

Grève dans les hôpitaux publics

Spread the love

Il y a de cela un mois, les services de maternités, ont cessé d’intervenir aux urgences obstétricales au Centre Hospitalier Universitaire Sylvanus Olympio (CHU de Tokoin) à Lomé.

Selon les sources, les assistants médicaux qui effectuaient cette tâche, ne sont plus rémunérés. Pour montrer leur désapprobation, ces assistants ont à cet effet, arrêté de ne plus assumer les tâches des gynécologues obstétriciens.

Les mêmes sources révèlent que dans ce centre, la capacité d’accueil du service de maternité est largement dépassée et le personnel y est insuffisant. Certaines femmes sont sur le point d’accoucher, tandis que d’autres attendent une césarienne. La situation est similaire dans d’autres centres de santé du pays.
Pour l’heure ce service non moins important est sous une paralysie. Les autorités compétentes sont interpellées afin de trouver une solution idoine à ce problème crucial pour que s’arrête la souffrance des femmes.

Moïse AKAKPO

29 vues