search
Let's put someting here

Exploitation Minière, Artisanale et à petite Echelle au Togo (EMAPE) : place à la restitution du rapport final de l’étude diagnostic sur le secteur

Spread the love

Le Directeur Général des mines, Marcel SOGLE a ouvert ce mercredi 27 septembre à Tsévié (20 km au nord de Lomé) un atelier national de restitution, de dissémination et d’exploitation du rapport final de l’étude diagnostic de l’exploitation minière, artisanale et à petite échelle (EMAPE) au Togo.

Cette rencontre s’inscrit dans la mise en œuvre du Programme de Développement et de Gouvernance Minière (PDGM) et a rassemblé divers acteurs venus des ministères des mines et de l’énergie, de l’économie et des finances, de l’environnement et des ressources forestières, de l’action sociale, de la sécurité, des organisations de la société civile ainsi que des ONG.

Elle permettra de mettre ces divers acteurs au cœur des résultats de cette étude afin qu’une réflexion approfondie soit menée afin de définir des stratégies pour une meilleure organisation du secteur.

Elle vise, selon le DG des mines, à partager les résultats et recommandations de l’étude diagnostic avec les parties prenantes et échanger sur ces recommandations afin de les décliner en activités.

« L’étude diagnostic de l’EMAPE au Togo a été réalisée sur toute l’étendue du territoire et est assortie d’un plan d’actions prévoyant des initiatives réglementaires visant à faciliter un suivi efficace des activités de l’EMAPE par leur intégration à l’économie formelle, une assistance technique visant à améliorer la gestion de l’environnement et les problèmes de santé et de sécurité dans les zones de l’EMAPE, une amélioration de la création de valeur du commerce équitable jusqu’au traitement, une évaluation de la situation des femmes sur les sites de l’EMAPE et enfin un renforcement des capacités des artisans miniers et de l’administration des mines », a-t-il confié.

Fruit des recommandations de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) au Togo, l’EMAPE est la sixième sous composantes de la première composante du PDGM. Le coordonnateur national de l’ITIE Togo, Kokou Didier Agbémadon s’est réjoui de sa mise en œuvre.

Pour lui, ceci permettra à coup sur de combler les lacunes des administrations minières afin de mieux organiser le secteur et de renforcer la gouvernance. A terme, il s’agira de contribuer à l’économie nationale mais aussi au développement socioéconomique des populations exploitantes. L’EMAPE à ce jour faut-il le rappeler, ne profite pas à l’Etat mais à quelques exploitants qui ne disposent pas des connaissances nécessaires pour une meilleure organisation et rentabilité de cette activité.

Le PDGM, lancé en août 2016, vise à renforcer les capacités institutionnelles et les systèmes de gouvernance des institutions clés impliquées dans la gestion du secteur minier au Togo.

Pour finir, notons que l’atelier prend fin ce 29 septembre.

Démocrate

(00228) 91 85 40 14

98 60 67 68

democrate2010@gmail.com

4 vues