search
Let's put someting here

Élections Législatives et Régionales: quel est le sort des fraudeurs?

Election
Spread the love

La Proclamation des résultats provisoires des élections législatives et régionales par la CENI est effective depuis cette semaine.L’opposition conteste et dénonce de graves irrégularités et des fraudes massives.

Les opposants ayant fortement contestés ces résultats, exposent leurs désapprobations, au parti UNIR par la voix de Pascal Bodjona, conseiller politique du président de la République togolaise Faure Gnassingbé, de défendre la légitimité et l’intégrité des élections et suggère aux opposants ayant des griefs à saisir la Cour constitutionnelle.

Selon lui, « lorsqu’une élection est faite et qu’il y a des contestations, les votes de recours sont certainement ouverts devant la Cour constitutionnelle et on va apporter les preuves des allégations dont on fait état. Dans tous les cas, moi je pense que les élections ont été faites et tout le monde maintenant peut faire l’analyse des résultats »

Le président des Forces Démocratiques pour la République (FDR) sort de son silence et dénonce des fraudes massives constatées dans bon nombre de circonscriptions électorales qui dépassent l’entendement humain.
L’accès aux salles de vote refusé aux délégués des candidats de l’opposition, les bourrages d’urnes à visage découvert dans la plupart des bureaux de vote notamment à Kpéyidji, Klologo, Adjodogoun, Yohonou, Mamissi, etc. dans la circonscription électorale de Vo

Selon le président des FDR, saisir la cour constitutionnelle n’est pas de son intention et déplore que « des démarches faites contre des élections truquées au Togo n’ont jamais été prises en compte par la cour constitutionnelle. Même si nous la saisissons, elle va encore faire du verbiage. Ce serait d’ailleurs une occasion de se faire humilier doublement. »

Par ailleurs les FDR déclarent: « Nous allons organiser la résistance même si nous ne sommes que 5 au parlement. Car si on laisse les choses en l’état, le Togo disparaîtra dans 10 ans sur la carte »
Au soir de ces élections, nous avons vu circuler des images ainsi que des vidéos dans lesquelles des individus facilement identifiables ont fraudé à visages découvert sans êtres inquiétés. L’on se demande le sort qui sera réservé à ces derniers ? Surtout que le code électoral prévoit et punit de ces actions.

Moïse AKAKPO

1 167 vues