search
Let's put someting here

Education: Le ministre Bawara oserait-il toucher à un essaim d’abeilles?

Spread the love

La sorite médiatique ce mardi 12 décembre du ministre togolais de la fonction publique et de la réforme administrative, Gilbert Bawara sur une radio  de la capitale, ne sera sans doute pas pour arranger la situation qui prévaut dans le secteur de l’enseignement depuis la rentrée scolaire 2017-2018.

Le ministre dans sa légendaire langue de bois a qualifié d’irrationnel l’actuel mouvement de grève qui secoue le secteur de l’éducation sur toute l’étendue du territoire national.

Pour lui, le gouvernement a fait beaucoup d’efforts dans les limites du possible afin de mettre les enseignants dans de meilleures conditions. Il a également fait montre de sa large disponibilité et écoute à leurs égards, d’où l’absurdité de l’actuelle démarche des grévistes.

De leur côté, à travers une note d’appel à la reconduction à une grève de trois jours cette semaine, les syndicats motivent leur décision par la non-satisfaction de la demande d’ouverture des négociations pour la fixation du taux correspondant aux primes et indemnités et de sa date d’effet. Pendant les trois jours, les évaluations de fin d’année seront boycottées, peut-on lire en NB de la note.

Pratiquement trois (3) mois après la rentrée scolaire, à peine deux (2) semaines de cours ont été assurées aux élèves qui de temps en temps battent les pavés.

Jusqu’où ira ce nouveau bras de fer quand on voit que le ministre de la fonction publique togolais a une fois encore toucher ce mardi à un essaim d’abeilles?

Démocrate

(00228) 91 85 40 14

98 60 67 68

democrate2010@gmail.com

 

4 vues