search
Let's put someting here

DTRF : La formalisation de l’immatriculation expresse des véhicules avec diligence, une consécration du principe d’équité dans le service public

Spread the love

(228NEWS/ Lomé, le 11 décembre 2018)- « La Direction des Transports Routiers et Ferroviaires porte à la connaissance des usagers que toute demande d’immatriculation qui nécessite d’être traitée diligemment, doit désormais être accompagnée d’une quittance de vingt et cinq mille (25.000) FCFA payable à la régie de la DTRF. Le Directeur vous remercie pour votre bonne compréhension. », telle est le contenu d’une note en date du 30 novembre dernier, sortie à la DTRF.

Mal comprise et travestie par une partie des acteurs de la chaine de valeurs de l’immatriculation, cette noble et salutaire décision va pourtant subir un lynchage médiatique.

Quand d’aucuns le qualifient d’une décision prise selon des humeurs d’un tout puissant Directeur, d’autres en complet déphasage avec la réalité de la mise en œuvre de cette note affirment que les sous de la quittance vont directement dans la poche de ce dernier, devenu une cible d’attaques tout aussi obscurs que de détracteurs de l’ombre.

Delato Kokou Agbokpé, Directeur des transports routiers et ferroviaires, puisque c’est de lui qu’il s’agit n’a eu d’autres choix que de faire une mise au point ce lundi 10 décembre à Lomé.

Tout en appelant la presse togolaise à plus de professionnalisme, l’homme blessé dans son amour-propre a amené ces derniers, une fois de plus à l’école de l’équilibre et de la vérification dans le traitement et la production de l’information.

Quant à la note cible et polémique, il n’est rien de plus qu’une réfléchie et scientifique décision visant trois objectifs majeurs : satisfaire avec célérité quelque soit la circonstance l’usager de ce service public payant, éviter à tout prix la corruption dans ce service complexe où sévices beaucoup de rapaces et enfin éviter la frustration des usagers.

De manière pratique l’on doit simplement retenir ceci : La DTRF est une composante de l’administration qui rend un service public payant. Elle accomplie un service en temps réel.

Depuis quelques années, avec l’arrivée de Agbokpè, cette Direction a ramené tous les services extérieurs du garage central et du CETEF au quartier général de la SOTOPLA, afin d’assurer une meilleure gestion du service.

Suite aux réformes d’informatisation et d’automatisation, une marche de sécurité de 72 heures pour l’immatriculation des véhicules peut désormais être assurée par la DTRF.

Néanmoins, cette direction n’agit pas seule dans la procédure et interagit avec plusieurs administrations étatiques qui jouent également un rôle dans la chaîne de l’immatriculation.

Aussi la durée normale de l’immatriculation serait en moyenne de dix (10) jours à compter du règlement de la quittance.

Cependant, il y a des usagers qui pour diverses raisons, font pression à divers degré, afin que cette durée normale soit rallongée, ceci aux détriments d’autres dont les informations sont déjà dans la base de données.

Frustrations, actes de corruption, avec le retro commissions pour le lot de démarcheurs autour de la chaine, composent donc la salade qui entache pour beaucoup les opérations d’immatriculation. La délivrance du permis de conduire définitif et la réservation de plaque ne sont pas en reste.

Mettre fin à tout cela, assurer un service de qualité à tous les usagers, assurer en toute transparence, légalité et légitimé ces privilèges supplémentaires dans le service public et surtout les tentatives de corruption des agents sont donc les raisons majeures qui ont poussé la direction, après moult réflexions à sortir cette note.

Désormais, toute personne désireuse d’avoir une immatriculation en express doit payer une quittance de 25 000 CFA à la régie des transports routiers et ferroviaires tenue par une comptabilité.

La réservation de numéro de plaque d’immatriculation officialisée, est à 50 000 CFA, accompagnée d’une demande à la DTRF.

La production expresse du permis de conduire est de 5 000 FCFA.

« On ne travaille pas ici avec les humeurs. Les scientifiques ne travaillent pas avec les humeurs. », conclura tout simplement le Directeur des transports routiers et ferroviaires.

Le principe d’égalité et d’équité n’aura jamais été aussi respecté dans le service public.

La direction s’est même équipée de caméras afin de dissuader les canards boiteux. Elle a aussi conçu un application Play store, le « DTRF Mobile », permettant à tout usager de suivre en temps réel l’avancée et le traitement de son dossier une fois entré dans la base de données, tout juste en inscrivant son numéro de châssis dans la base de données de l’application mobile.

Autant d’efforts et d’actions qui forcément mettent à mal la roublardise des personnes qui au quotidien, font de comment contourner le système pour se faire de l’argent, leur métier.

Démocrate

(00228) 91 85 40 14

98 60 67 68

democrate2010@gmail.com

6 vues