search
Let's put someting here

Culture/Ouverture de la 13eme Édition du FIFARD* 🎼🎷🤡 *Mettre les Technologies au service de la Culture

Spread the love

(228NEWS/ LomĂ©, le 1er janvier 2018)- Le jeudi 27 dĂ©cembre 2018, la grande cour de la Maison des Esclaves d’Agbodrafo dans la prĂ©fecture des Lacs au Togo a servi de cadre Ă  l’ouverture officielle de la 13 ème Ă©dition du Festival International de Films et des Arts de Developpement (FIFARD 2018).

« Culture, Technologies et Developpement », tel est le thème du FIFARD 2018.

Cette annĂ©e, un hommage spĂ©cial a Ă©tĂ© rendu aux RĂ©alisateurs et autres crĂ©ateurs artistiques disparus notamment le RĂ©alisateur Burkinabè Missa HEBIE , auteur de plusieurs films dont : « Commissariat de Tampy »,  » L’as du LycĂ©e » et autres encore.

Dans son discours d’ouverture, le Prefet des Lacs BENISSAN TETEVI Datè a saluĂ© le choix portĂ© sur la prĂ©fecture des Lacs specialement la Maison des Esclaves d’Agbodrafo pour abriter la cerĂ©monie officielle du FIFARD.

Le PrĂ©fet des Lacs, est revenu sur le caractère emblĂ©matique du lieu et le sens culturel qu’il faut lui reconnaĂ®tre.Il a invitĂ© l’assistance et les convitoyens Ă  souvent se ressourcer Ă  la Maidon des Esclaves qui porte l’histoire de nos ancĂŞtres touchĂ©s par l’esclavage.

Le ReprĂ©sentant du Pouvoir Central dans les Lacs a fĂ©licitĂ© le ComitĂ© d’Organisation pour le programme Ă©tabli et surtout pour avoir pensĂ© Ă  l’intĂ©rieur du pays.

Le Festival FIFARD qui est organisĂ© par le REJAPROD, le RĂ©seau des Journalistes et Acteurs pour la Promotion du Developpement, bĂ©nĂ©ficie du soutien du Gouvernement Togolais par le biais du FAC, le Fonds d’Aide Ă  la Culture qui est sous tutelle du Ministère de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation Civique.

D’autres partenaires, notamment le Conseil National de Lutte contre le Sida(CNLS) , la SocietĂ© Voltic n’ont pas manquĂ© de soutenir le Festival.

La 13eme Édition du Festival International de Films et des Arts de Développement se déroule du 27 au 30 décembre 2018 à Lomé et à Agbodrafo (la Maison des Esclaves, Agbonou) au Togo.

Outre le discours d’ouverture du FIFARD 2018, il y a eu d’autres interventions notamment la prĂ©sentation du FIFARD, le retour sur la carriere du RĂ©alisateur Burkinabè Feu Missa HEBIE, les raisons du choix de la Maison des Esclaves d’Agbodrafo et autres encore.

La compagnie de danse MANIOC , des artistes de musique en l’occurence le slam, des acteurs de ThĂ©atre, des cineastes , mais aussi des presdigitateurs, des maĂ®tres du feu et des objets tranchants ont fait des prestations qui ont prĂ©cedĂ© le grand film d’ouverture qui relate des faits de la souffrance des esclaves : »Django ».

Le FIFARD tient encore le pari cette année.Cinéma(projection de films, ateliers, débats autour des films),Théâtre, Danse, Pantomime, Presdigitations,Musique(slam et autres),Conférences, Débats,Art plastique,Photographie et autres encore.
Pour les organisateurs, il s’agit par le choix du thème d’inviter les artistes, les professionnels de la communication et le public Ă  mettre les Technologies au service de la Culture et du DĂ©veloppement des populations.

Festival pluridisciplinaire, le FIFARD se rapproche encore plus de la population qui participe aux activités chaque année.
La compagnie MANIOC avait servi aux festivaliers, aux AutoritĂ©s Locales( administratives,militaires, rĂ©ligieuses), au public d’Agbodrafo et d’Aneho, un spectacle de danse esthĂ©tiquement enrichissant avec une parfaite harmonie de tradition et modernisme.

Source: Exclusivitetogo.tg

4 vues