search
Let's put someting here

Convention de Stockholm Sur les polluants organiques persistants, 16 ans déjà : des cadres nationaux formés

Spread the love

La coordination nationale de la convention de Stockholm sur les Polluants Organiques Persistants (POPs) a tenu ce mardi 23 mai un atelier de formation à l’endroit d’une trentaine d’inspecteurs de l’environnement, inspecteurs phytosanitaires, inspecteurs économique, police sanitaire et personnel de justice.

Cette formation porte sur le cadre juridique national et international qui régit les POPs, les impacts des POPs sur la santé et l’environnement, de même que les dispositions à prendre contre le trafic illicite de ces POPs.

Pour le directeur de l’environnement, la formation de ces divers acteurs impliqués dans la chaine de valeur sur la gestion des POPs et la sensibilisation du grand public sur les dangers liés à la mauvaise manipulation des produits chimiques y compris les POPs, revêt une importance capitale.

Il a loué les efforts du Togo au plans national et régional depuis la signature de la convention, telle la formation des experts en gestion d’huiles usées, de sites contaminés par les POPs, des déchets dangereux, la participation au prohjet régional de renforcement de capacités et d’assistznce technique à travers l’Afrique de l’ouest, l’acquisition des équipements de laboratoire pour la mise en œuvre de l’activité de formulation des pesticides botaniques, alternatives aux pesticides POPs. Néanmoins,  il a reconnu que des défis restent à surmonter. Aussi ces genres de formations sont précieux.

Le coordonnateur national de la convention de Stockholm, M. Nadjo N’Ladon Casimir, pour sa part a émis le vœu de voir à la fin de cette journée des cadres nationaux formés sur la nature des POPs, leur impact sur la santé et l’environnement, les différentes formes de leur reconnaissance sur le marché, un engagement fort des acteurs et surtout une prise de conscience sur la problématique des polluants.

Adoptée le 22 mai 2001 et ratifiée par le Togo le 22 juillet 2004, la convention de Stockholm sur les POPs vise à protéger la santé humaine et l’environnement contre les effets néfastes des POPs, qui sont des composés chimiques organochlorés persistants et rémanents dans la nature, bio accumulatifs et toxiques pour les êtres vivants.

(Photo, photo de famille)

Démocrate

(00228) 91 85 40 14
98 60 67 68
democrate2010@gmail.com

4 vues