search
Let's put someting here

Cigarette: le bâton vendu moins cher à 15 et 25 FCFA, malgré la prohibition de la vente en détail

Spread the love

La vente en détail ou par bâtons de la cigarette permet aux personnes aux faibles revenus, en l’occurrence les enfants et adolescents, de se procurer de manière précoce cette drogue et d’en faire l’expérience. Mais ces personnes sont ne sont pas assez outillés et nanties pour faire face aux effets nocifs de la consommation de la cigarette. Vendue par paquet, la cigarette revient plus chère et cela permet de limiter la consommation à une certaine couche de la population et de lutter contre certains effets secondaires non souhaitables chez les enfants et adolescents.

C’est fort de ce constat qu des normes juridiques ont été prises en Afrique et dans le monde, prônant la totale prohibition de la vente en détail de la cigarette. Néanmoins, malgré cet arsenal juridique foisonnant, force est de constater que cette illégale vente en détail demeure une réalité.

Les résultats de la récente étude menée par l’Alliance pour le Contrôle du Tabac en Afrique (ATCA), avec le soutien de Campaign for Tobacco‐Free Kids (CTFK) et l’association des organisations de la société civile à l’instar de l’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement (ANCE-Togo) dans 10 pays (Burkina Faso, Cameroun, Tchad, Côte d’Ivoire, Ghana, Kenya, Niger), Nigeria, Togo et Ouganda) ne sont pas pour contredire ce amer constat. Un fonctionnaire du gouvernement directement responsable de la lutte antitabac, un partenaire ONG de contrôle du tabac et des détaillants ont été interrogés dans le cadre de cette étude.

Restitués à la presse togolaise par l’ONG Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement (ANCE-TOGO), ces résultats montrent que dans es 10 pays, le b^ton de la cigarette est facilement accessible.

M. ODJI Kokou Clément, Juriste, Coordonnateur du projet de lutte contre le tabagisme à l’ANCE-Togo a déploré cet état de fait et appeler les autorités compétentes à jouer leur partition afin qu ces réglementations soient respectées. Il a également déploré la chaîne de corruption qui entoure ce commerce et qui rend difficile la lutte menée par la société civile aux côtés de l’ATCA.

Au Togo, les résultats de l’enquête auprès du partenaire de lutte antitabac ont montré que la vente en détail est effective dans les points de vente enquêtés, que la vente en détail est interdite sur toute l’étendue du territoire national. Ils ont également relevé que plusieurs marques des multinationales telles que British American Tobacco (BAT) – Craven A, Concorde Rouge, Concorde Vert, Rothmans, et Philip Morris International (PMI) – Bond Blanc, Marlboro, sont vendues en détail et que le bâton de cigarette est vendu moins cher à 15 et 25 FCFA. Pour finir, cette étude a prouvé que la promotion de la vente en détail se fait à travers l’exposition sur et derrière le comptoir, l’exposition des paquets ouverts de cigarettes ensemble avec les produits non tabagiques et que la cigarette est vendue en détail près des lieux fréquentés par les enfants où les jeunes se rassemblent (la plage, les écoles, les bars, centre de loisirs).

Auprès du point focal, cette étude a établi qu’il n’existe pas de données d’étude sur la vente en détail ciblant les jeunes et que la loi interdit la vente en détail, mais  que cette interdiction n’est pas appliquée.

En ce qui concerne les points de vente, il est à noter que 100% des points de vente enquêtés vendent la cigarette en détail, que tous les points de vente enquêtés (33) vendent en détails les cigarettes de marques produites par BAT et Philip Morris International et que les détaillants reconnaissent avoir reçu des cadeaux pour la promotion de la vente tels que des porte-clés, des briquets, parasols, caisses.

Démocrate

(00228) 91 85 40 14

98 60 67 68

democrate2010@gmail.com

 

 

 

4 vues