search
Let's put someting here

Changement brusque du CFA en Eco : Kako Nubukpo ne compte pas baisser la garde si tôt

Spread the love

Le franc de la communauté française d’Afrique, autrefois franc des Colonies Françaises d’Afrique (CFA) va bientôt disparaître et céder sa place à l’Eco,la nouvelle monnaie unique de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). L’annonce a été rendue public ce samedi dans la capitale ivoirienne par les présidents français, Emmanuel Macron et ivoirien, Alassane Ouattara. Après cette annonce qui a été rendue public, professeur Kako Nubukpo, l’ancien ministre togolais de la prospective a salué la réforme monétaire qui intervient au niveau de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA). Pour lui, il s’agit d’un moment historique, fruit de l’engagement pour le changement. << Le moment historique que nous vivons aujourd’hui fait écho à notre engagement pour le changement ! Le passage du FCFA à l’Eco est une merveilleuse nouvelle pour l’avenir des pays qui l’utilisent ! >> Si le professeur de l’économie est satisfait, il note toutefois qu’il faut rester vigilant sur la question du régime de change. << Nous resterons tout de même vigilants sur la question du régime de change qui devrait bientôt être résolue, la parité fixe étant transitoire >>, a-t-il ajouté. Ce qui est nouveau dans cette affaire, c’est que les liens techniques avec la France sont abandonnés. Les réserves de change ne seront plus centralisées par l’Etat français et l’obligation de verser 50% de ces réserves sur le compte d’opération du Trésor français, disparait. Aussi, la France se retire des instances de gestion de la monnaie. Elle n’aura plus de représentant ni à la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BECEAO), à la commission bancaire, ni au conseil de politique monétaire. Par ailleurs, la France garde tout de même un rôle de garant en cas de crise et au cas où les pays de la zone Eco n’auraient pas les moyens pour payer leurs importations. A travers le banque de France, l’hexagone maintient une garantie, à la demande des Etats de l’UEMOA, et permet un lien fixe avec l’Euro pour éviter l’inflation qui pourrait conduire à une instabilité et insécurité économiques.

14 vues