search
Let's put someting here

CAN GABON 2017/ Elimination du Togo Le Miracle du sorcier n’a pas eu lieu .Les raisons d’une aventure chaotique dans le nid des Eperviers

Spread the love

Le Togo malgré les gros moyens mis à la disposition du staff technique conduit par Claude le Roy et par ricochet de toute l’équipe n’ont pas suffit au bonheur des Eperviers du Togo qui ont mordu la poussière au Pays des Panthères. Si la poule du Togo est à priori relevée sur le papier , les adversaires des Eperviers n’ont pas produit un football impressionnant laissant un espace au Togo d’écrire une belle partie de son histoire de football. Mais hélas, Claude le Roy et ses poulains sont passés à coté de la plaque laissant un gout amère dans la gorge des supporters de l’Equipe Nationale. Débâcle , fiasco , naufrage collectif , déculotté tels sont les adjectifs qui expliquent cette tragi-comédie réalisée par les Eperviers et dont l’acteur principal n’est autre que le sorcier blanc désormais démystifié.
L’aventure du Togo s’arrête en poule à la 31ème Coupe D’Afrique des Nations de Football en terre Gabonaise. Les Eperviers pour leur ultime sortie étaient face à la RDC et n’ont pas réussi a impressionné dans le jeu avec à la clé une deuxième défaite aux allures d’élimination.
Le Togo n’a donc pas mieux fait par rapport à 2013 où malgré les maigres moyens mis à sa disposition , Didier Six a réussi a hissé le Togo en quarts de finale pour la première fois de son histoire. Ce que Claude Le Roy n’a pas su faire avec des moyens vertigineux qu’il dispose.
Pour rejoindre les quarts de finale de la CAN 2017, le Togo n’avait pas d’autres choix que de gagner mardi dernier face à la RDC. Si rien n’est encore joué dans cette poule C à l’aube de la troisième et dernière journée ; le Togo et son petit point peuvent encore espérer se qualifier et ceci passait obligatoirement par une victoire face à l’adversaire du jour. C’est sans compter avec la détermination des protégés du coach Florent Ibengue qui a techniquement broyé et aspiré le jeu proposé par Claude Le Roy. C’est donc une équipe togolaise totalement à la rue qui a assisté impuissant à la deuxième défaite consécutive synonyme d’élimination.
Malgré une volonté affichée par certains joueurs de l’équipe , ils n’ont pu empêcher cette élimination précoce. Mais la seule volonté n’a pas suffit au bonheur de la bande à Claude Le Roy qui est renvoyée à ses chers études.
Au lendemain de cette élimination les contestations et analyses fusent de partout et n’hésitent pas à trouver le coupable , Claude Le Roy a joué avec le cœur des togolais qui veulent pas mieux qu’une équipe compétitive qui puisse proposer un football fluide et attirant.
Mais en lieu et place c’est des choix hasardeux et par tâtons que Claude se plait à proposer faisant évoluer des attaquants à la place des défenseurs comme si le Togo était incapable de fournir à sa sélection des vrais défenseurs de métier.
Quel désordre ? quel manque de sérieux venant d’un coach qui a priori devrait maitriser les BA-BA du métier et éviter au Togo d’être ridiculisé et humilié à ce point ?
Où est donc le bénéfice d’un coach recruté à coup de millions qui n’a d’autres choses que son égoïsme et son arrogance avérée.
Claude a échoué
Un coach responsable connaissant son métier ne peut pas se louper jusqu’à ce point. Incapable de faire le choix des joueurs après 9 mois pratiquement passés à la tête d’une sélection. Ailleurs , il suffirait d’un mois , l’entraineur vous sort ce qu’il a dans le ventre.
Claude Le Roy et son adjoint ont déçu sur toute la ligne. Du choix des 23 Eperviers en passant par le système de jeu et le 11 type , ils se sont loupés dangereusement proposant un système technique qui aujourd’hui a montré ses limites et a besoin d’actualisation. Oui « Votre sorcier blanc et sa magie ont besoin de mis à jour »
Le haut niveau a besoin d’un sérieux qui prend en compte la gestion et le manegement d’un effectif , ah oui on peut pas préféré des inexpérimentés à ceux qui ont une fois connus le haut niveau.
Presque une semaine après le retour de la délégation à Lomé , aucune excuse envers le peule déçu , staff et joueurs circulent librement à Lomé en exhibant les millions reçus , bombant le torse et narguant quiconque. Reçu sur la TVT hier le sélectionneur national a vainement tenté de convaincre les togolais avec des arguments trop fragiles qui ne tiennent nullement pas la route.
Au demeurant il faut qu’on réorganise ce staff avec à sa tête un entraineur complexé qui manque d’égard à ses employeurs premiers qui est le comex ( Comité Exécutif) . Aussi faudrait-il recadrer un ministre des Sports dont les dérives autoritaires sont légions.
Bienvenu

3 vues