search
Let's put someting here

*CAN 2023 : la CAF fixe les modalités du droit de diffusion

Spread the love

Les autorisations sont de deux ordres, selon la Confédération africaine de football. Il s’agit, en effet, de la licence ou droit d’exploitation est l’autorisation octroyée par le COCAN 2023 aux demandeurs pour la création d’un Village Akwaba et du droit de diffusion est l’autorisation octroyée par le COCAN à des demandeurs pour la diffusion ou la retransmission des matchs de la compétition, à des fins commerciales.
Elles prennent en compte quatre catégories. Notamment, trois catégories éligibles pour les licences ou droits d’exploitation COCAN 2023, collectivités locales (districts, conseils régionaux, mairies, etc.), opérateurs économiques ou entreprises et une catégorie éligible pour les droits de diffusion à savoir espaces de loisirs (centres commerciaux, restaurants, maquis, hôtels, bars, etc.).
Les conditions de création d’un « Village Akwaba » répondent à es exigences sécuritaires ; des exigences organisationnelles (uniformité des villages, utilisation de la dénomination “Village Akwaba”, respect de la charte graphique, etc.) et des exigences marketing (éviter l’ambush marketing, etc.).
Les acteurs souhaitant bénéficier de la licence ou des droits d’exploitation ou de diffusion devront s’acquitter d’un montant symbolique. Toutefois, la licence d’exploitation n’exempte pas les demandeurs du paiement des frais annexes, à savoir la redevance de diffusion d’œuvres musicales, dont le montant est fixé par le BURIDA ; les taxes de municipalité et les coûts liés à la location des espaces.

Théophile K. **

CAF
IMAGE CAF

31 vues