search
Let's put someting here

CAF Awards 2019/ Le rescapé du drame de Cabinda Kodjovi Obilalé distingué par l’Instance Faîtière du Football Continental

Spread the love

Le Togo était à l’honneur hier lors de la cérémonie CAF Award qui distingue les meilleurs acteurs de son Football.

Kodjo Obilalé l’un des symboles du drame de Cabinda, lors de l »attaque du bus de l’Equipe de football du Togo par des éléments du Flec (Front de libération de l’Etat du Cabinda), dans l’enclave angolaise de Cabinda. C’était le 8 janvier 2010. Kodjovi Obilalé, ex-gardien de but des Eperviers, blessé grièvement dans l’attentat de Cabinda en 2010, était hier en terre égyptienne. Il était l’un des invités de la Confédération africaine de football (CAF) à la cérémonie de remise du Ballon d’Or africain de l’année 2019.
Obilalé Kodjovi, l’un des rescapés de la fusillade intervenue le 8 janvier 2010 alors que la délégation togolaise se rendait en Angola pour une fête la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), en route pour rallier Cabinda en Angola en provenance du Congo-Brazzaville, le bus des Eperviers essuie des balles meurtrières. Bilan, deux morts et quelques joueurs blessés dont Obilalé Kodjovi blessé grièvement. Hier mardi 7 janvier, il a été honoré par la CAF. Un trophée spécial lui a été remis. Une distinction synonyme d’hommage, de cette attaque terroriste orchestrée par les rebelles du Front de libération de l’enclave de Cabinda (FLEC), l’ex-gardien de l’Etoile Filante de Lomé en est sorti handicapé à vie.
En dehors de plusieurs blessés graves, le sélectionneur adjoint du Togo de l’époque, Amélété Abalo et le journaliste Stanislas Ocloo-Azanlédji Komi y ont trouvé la mort.
Pour rappel, une messe pour le repos de leurs âmes se déroule aujourd’hui, jour de commémoration de ce drame dans une Eglise catholique à Lomé.
Raoul

4 vues