search
Let's put someting here

Boukpessi à la Cour Constitutionnelle, le réchauffé d’un plat pourrie

Politique
Spread the love

Débarqué du gouvernement en septembre 2023,Faure Gnassingbé fait de nouveau confiance au vétéran Boukpessi Payadowa. Après de loyaux services rendus au fils du père (sic), il a quitté le portefeuille du ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et du Développement alors qu’on l’attendait moins. Aujourd’hui, les togolais sont fixés sur ce jeu de chaise musicale au quel se prête Faure et ses Ministres.
En clair, le locataire de la Marina prépare sereinement les prochaines échéances électorales en huilant véritablement sa machine.On prend les mêmes et on recommence, les plus fidèles sont maintenus à la table où la soupe continue d’être servie à s’assietter.
L’on se demande si au Togo se sont des compétences qui manquent à ce point.
Payadowa Boukpessi a été l’un des plus fidèles de l’ère père et fils, il est nommé ce jeudi 21 mars 2024, membre de la Cour Constitutionnelle en remplacement de l’actuel Garde des Sceaux Ministre de la Justice Mimpab Nam-Tchougli, ce dernier est remplacé de la Cour pour répondre aux calculs politiciens de la machine à gagner Unir.
228news.

18 vues