search
Let's put someting here

APAC-Togo invite les professionnels de la communication à s’approprier le PND

Spread the love

Les professionnels de la communication étaient ce jeudi 22 octobre 2019  en atelier de formation à Lomé. Cette rencontre des communicateurs a pour thème : <<S’approprier le Plan National de Développement (PND) 2018-2022″>>. Le but de cet atelier est donc de renforcer les capacités de ces derniers sur les objectifs du PND, ses tenants et aboutissants, et de les inciter à tenir compte de ce plan national dans tous leurs reportages, émissions et activités professionnelles.

 L’élaboration du PND répond à un changement profond de paradigme fondé sur la nécessité sur de recenser les efforts en matière de développement. Le processus a été conduit  au travers d’une approche largement participative et à laquelle l’ensemble des parties prenantes  a été associé, y compris au niveau territorial. Sa mise en œuvre appelle également la mobilisation et l’implication de toutes les parties prenantes notamment le secteur privé, la société civile, ainsi que les partenaires techniques et financiers.

<<Etant donné que le PND est aujourd’hui une nouvelle base pour le développement de notre pays, l’Association des Professionnelles Africaines de la Communication (APAC-Togo) s’est dite que c’est important de rappeler à ses membres, aux professionnels de la communication de prendre l’attache au contenu pour plus de dynamisme et plus de professionnalisme dans le métier du journaliste et de professionnels de communication>>, a indiqué Mme Ayivo Ablavi Délali, Présidente d’APAC-Togo.

Le Plan National de Développement (PND) 2018-2022  constitue, désormais, le cadre de référence du développement du Togo et consacre l’ensemble des mécanismes et procédures de mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD).

<<Au sortir de cet atelier, nous espérons que les participants seront outillés pour la mise en œuvre du plan national de développement et apporter leurs contributions pour la réussite de ce plan>>, a fait savoir Mme Ayivo.

Le PND a été adopté par décret pris en Conseil des Ministres le 3 août 2018 par le gouvernement. Il servira de boussole à l’action gouvernementale durant les 5 prochaines  années. Il remplace la Scape, qui a permis au Togo d’amorcer des transformations économiques profondes, notamment la composantes de la Société togolaise ont pris part à cette économie.

Ce plan a été officiellement lancé le lundi 4 mars 2019 à Lomé par le Président de la République SEM Faure Gnassingbé, à l’hôtel 2 février. Des membres du gouvernement, des membres du corps diplomatique accrédités au Togo, presque toutes les composantes de la Société togolaise ont pris part à cette cérémonie.

Donc, le PND s’articule autour de trois axes principaux. La mise en oeuvre des actions cintenues dans son plan quinquennal devrait porter la croissance économique du Togo à 6,6% en moyenne par an. Le PND va permettre à l’horizon 2022 une croissance économique de 7,6% et 500.000 emplois directs.

La communication a été aussi prise en compte dans le PND. Ce secteur est confronté à l’inadéquation des infrastructures et équipements de communication par rapport aux nouvelles donnes basées entre autres sur l’économie, le business et le bien-être social : les bâtiments administratifs et techniques des médias d’État sont en état de délabrement avancés ainsi que les équipements de production et de diffusion audiovisuels analogiques sont obsolètes et vétustes entraînant une inégale couverture géographique par les différents médias ainsi que l’insuffisance des ressources humaines spécialisées.

Ces insuffisances ne permettent pas de promouvoir la communication et de faire en sorte que celle-ci participe efficacement à développer au Togo le monde des affaires des structures porteuses de croissance économique (l’agro-business, l’industrie, le commerce, le transport…) ainsi que le potentiel social et de participer pleinement au changement de comportements y compris en matière de bonnes pratiques environnementales.

L’Observatoire Togolais des Médias (OTM) constate que les professionnels de la communication ne maîtrisent pas bien les thématiques choisies dans l’exercice de leur profession. Cet atelier était aussi le lieu pour ces derniers de recevoir des instructions pour plus de professionnalisme dans le secteur de la communication.

<<Au niveau de l’OTM, nous constatons que les confrères et les consœurs abordent dans leurs émissions, articles et autres des thématiques que des fois eux-mêmes ne maîtrisent pas. Là, c’est une bonne choses de savoir qu’aujourd’hui l’APAC-Togo a pris sur lui l’engagement d’inviter ses membres pour faire en sorte qu’ils s’approprient le PND. Il est important de se l’approprier parce que sinon comment nous journalistes, nous pourrions informer, éduquer les populations par rapport à ce plan stratégique qui est très utile pour notre pays dans les années à venir ?>>, a lancé Rigobert BASSADOU, Vice-président de l’OTM.

Matthieu BIDA

5 vues