search
Let's put someting here

ANPE : 48 heures de Renforcement de Capacités Techniques dans les Secteurs des Transports et de la Logistique

Spread the love

L’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) tient depuis ce mardi 12 novembre 2019 à Lomé, un atelier d’elaboartion de la stratégie de developpement des compétences dans les secteurs des transports et de logistique. L’objectif de cet atelier est d’ <<Élaborer une stratégie de développement des compétences dans les secteurs des transports et de la logistique au Togo >> avec toutes les parties prenantes.

C’est une initiave de l’Agence Nationale pour l’Emploi (ANPE) avec l’appui du Bureau International du Travail (BIT), cet atelier se veut un cadre de présentation des résultats de l’étude diagnostique des besoins en compétences dans les secteurs des transports et de la logistique et de définition des axes stratégiques de développement des compétences en se basant sur la méthodologie « Compétences pour le commerce et la diversification économique » dénommée STEP.

<<La mission majeure de son agence est de chercher avec l’accompagnement du gouvernement, des solutions appropriées aux difficultés d’insertion professionnelle à la problématique emploi/formation et à l’insuffisance ou absence de mains-d’œuvre qualifiées dans certains secteurs d’activités>>, a expliqué Edmond Amoussou, Directeur général de l’ANPE-Togo

Selon lui, les travaux du l’atelier vont permettre d’examiner et enrichir le rapport « STEP » élaboré par l’équipe technique nationale en juillet 2018 et d’esquisser les axes stratégiques permettant d’élaborer la stratégie de développement des compétences dans les secteurs des transports et de la logistique identifiés comme porteurs du Plan national de développement (PND 2018-2022), à travers lequel le gouvernement entend faire du Togo un hub logistique d’excellence et un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région.

 Faut-il préciser que le STEP est un outil développé par le Bureau International du Travail (BIT) qui d’après les organisateurs de la rencontre de Lomé, a fait ses preuves dans 15 pays du monde et dans 8 pas africains. Adaptable à un secteur donné, l’outil offre une orientation stratégique qui permette d’intégrer les actions de développement des compétences dans les politiques sectorielles.

Le choix des secteurs de transports et de la logistique est justifié par leur forte valeur ajoutée à l’économie togolaise et aussi par la priorité que le Gouvernement leur a accordée dans le Plan national du développement (Pnd2018-2022).

Matthieu BIDA

3 vues